2013 : l’année de l’e-santé selon le magazine Forbes

Pour Forbes, les dés sont dores et déjà jetés : 2013 sera l’année de l’e-santé ou ne sera pas ! Dans un récent article publié sur son site, le magazine américain explique qu’une « convergence de faits, de chiffres et de nouveaux besoins » devrait selon toute logique placer l’année 2013 sous le signe de la « santé numérique ». Gros plan sur les raisons principales de cette croissance annoncée.

  • L’explosion des nouvelles technologies

Ces dernières années, le développement fulgurant des smartphones et autres tablettes tactiles a permis d’élargir le champ d’utilisation des outils reposant sur la technologie numérique à tous les domaines, dont celui de la santé. L’e-santé est désormais un secteur à part entière, et ses acteurs sont d’un côté de grosses sociétés ayant les moyens d’investir et de l’autre des start-ups innovantes et inventives.

  •   Une communication simplifiée

La transmission d’informations entre patients et professionnels de santé a pris une nouvelle dimension. La télémédecine favorise le développement de nouveaux modes de communication relatifs aux soins et donc celui de technologies innovantes permettant une interaction fiable sur le plan médical – accès facilité aux informations, données précises, etc.

  • L’essor du “quantified self”

Aujourd’hui, on en sait plus sur soi-même que jamais auparavant. Les outils disponibles permettent désormais non seulement de prendre sa température, mais également de mesurer l’efficacité d’un antibiotique, d’analyser la qualité de son sommeil, de suivre sa pression artérielle, son taux de glucose, etc. Accessibles aux professionnels de santé, ces données donnent également au patient le sentiment qu’il participe à ses soins tout en lui permettant d’être rassuré en temps réel sur son état de santé.

  • Une évolution qui touche également le secteur pharmaceutique

Même le concept traditionnel de pilule est en train d’évoluer. La notion de traitement comprend désormais la prévention et la thérapie génique, entre autres innovations. Une évolution dans laquelle la pilule aura son rôle à jouer, mais qui sera réduit au profit de modes de traitement plus innovants.

  • La question du stockage des données médicales

Les nouvelles technologies ont engendré une grande quantité de données qui constituent une précieuse source d’informations. Les protocoles de recherche, dossiers médicaux, antécédents familiaux et études épidémiologiques à grande échelle sont autant d’éléments désormais conservés sous format exclusivement numérique. Un mode de stockage des données qui pourrait bien devenir la principale caractéristique de ce nouveau domaine.

  • Un secteur qui pèse de plus en plus lourd

Le marché de l’e-santé présente un potentiel de croissance considérable. Le nombre de sociétés qui s’engouffrent sur ce secteur suffit à le prouver : l’aspect financer est un élément clef de l’innovation. Les investissements croissants dans le domaine de l’e-santé sont d’ailleurs le signe manifeste qu’il faut désormais compter avec ce secteur qui pèse lourd, et même très lourd ! Le concours Tricorder X PRIZE, lancé pour stimuler le développement de technologies permettant aux « consommateurs » de soins de santé d’obtenir des diagnostics précis sans sortir de chez eux, versera pas moins de 10 millions de dollars à l’heureux gagnant.

  •   Un imperatif moral

L’e-santé s’impose également, très simplement, comme la « juste » direction à suivre. Son application aux questions de santé globales et à la pratique de la médecine dans les pays en voie de développement a en effet un rôle crucial à jouer dans le développement des soins et de leur qualité, une avancée qui permettra à terme de changer et sauver des vies.

> Source : 2013: The Year of Digital Health sur Forbes.com


Comments

  1. Bonjour,

    merci pour ce résumé de l’article Forbes. Il est vrai qu’avec les dernières avancées et surtout le développement des TIC et d’internet dans la santé, les années à venir ne peuvent qu’être des années e-santé!

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.