Dossier Silver Economy
Consulter tous les dossiers silver économie


L’arthrose : seconde cause d’invalidité en France

En France, l’arthrose affecte entre 9 et 10 millions de personnes, soit environ 17% de la population, dont environ 75% de femmes. Elle constitue le premier motif de consultation médicale après les maladies cardio-vasculaires.

Seconde cause d’invalidité en France
, elle est responsable d’une dégradation importante de la qualité de vie. Les patients ont en moyenne 60 ans mais les premiers symptômes peuvent apparaître bien plus tôt. L’articulation la plus touchée est la colonne vertébrale, suivie du genou.

Squelette Arthrose

Une vraie maladie, pas un simple effet du vieillissement

Pour comprendre l’arthrose, il faut avant toute chose comprendre ce qu’est le cartilage. Ce tissu d’aspect nacré recouvre les extrémités osseuses. Son rôle est double : assurer un glissement parfait entre les os et garantir la répartition des pressions exercées sur ces derniers.

Vivant, le cartilage se renouvelle entièrement tous les 3 mois environ, même chez les personnes âgées : voilà pourquoi, en permanence, de microscopiques fragments cartilagineux se détachent du cartilage et se retrouvent dans la cavité articulaire, d’où ils sont ensuite éliminés par la membrane synoviale.Arthrose

L’arthrose survient lorsque, à la suite de phénomènes mécaniques et biologiques, un déséquilibre se produit entre la fabrication et la destruction du cartilage.

Dans un premier temps, le cartilage tente de réparer ces lésions, mais il se trouve plus ou moins rapidement dans l’incapacité de compenser le déséquilibre. L’épaisseur du cartilage diminue alors, entraînant un pincement de l’articulation (les deux extrémités osseuses se rapprochent) et des fissures dans le tissu cartilagineux.

L’arthrose est confirmée par les clichés radiographiques. Mais attention, il n’y a pas toujours de concordance entre l’importance des lésions radiographiques et les signes ressentis : les douleurs peuvent très importantes alors que les signes radiographiques sont peu prononcés et inversement.

Contrairement à une idée répandue, le vieillissement ne suffit pas, à lui seul, à expliquer l’apparition d’une arthrose. Evidemment, l’âge va de pair avec une moindre résistance du cartilage. Mais il existe bien d’autres facteurs de risques : les micro-traumatismes répétés subis dans certaines professions manuelles ; les traumatismes articulaires retrouvés dans certaines pratiques sportives excessives ; l’excès de poids ; la ménopause ; l’hérédité ; les maladies microcristallines (goutte, chondrocalcinose, hémochromatose, maladie de Wilson) ; les troubles de l’architecture des membres (luxation congénitale de la hanche, le genu varum, le genu valgum).

Des répercussions sur la qualité de vie

Arthrose- 1L’arthrose peut entraîner d’importantes limitations fonctionnelles dues à la raideur articulaire et aux douleurs qu’elle provoque. Le cartilage n’étant pas innervé, ce n’est pas lui qui « fait mal ». La douleur ressentie naît à partir des tissus voisins qui sont également touchés par les lésions arthrosiques : la membrane synoviale en particulier, mais aussi l’os sous-chondral, les ligaments et les tendons. L’information douloureuse démarre des terminaisons nerveuses présentes dans ces tissus.

Elle chemine ensuite par les nerfs jusqu’à la moelle épinière et gagne le cerveau qui déclenche la sensation de douleur. Fait étonnant, une fois le cartilage lésé, il peut également se produire une « néoneurogenèse » : du fait de la maladie arthrosique, des terminaisons nerveuses apparaissent au sein même du cartilage qui en est initialement dépourvu.

Maladie chronique se manifestant par poussées, l’arthrose peut altérer de façon importante la qualité de vie des patients, tant sur le plan professionnel que social et familial. 80% des patients arthrosiques disent leur moral impacté. Pour 25% d’entre eux, la maladie a un impact sur leur vie de couple.

Son retentissement psychologique est d’autant plus fort que cette maladie est parfois mal comprise par l’entourage des malades. Même les proches les plus attentifs ont parfois du mal à percevoir la souffrance ressentie puisque l’objet de la douleur ne se voit pas. S’ajoute à cet isolement la crainte de la perte irrémédiable de la mobilité (53% des patients disent avoir peur du handicap). Cette crainte, infondée, s’explique par le caractère chronique de la maladie qui laisse penser aux patients que leurs articulations vont se dégrader inéluctablement.


Comments

  1. Elodie says:

    Très bon article qui montre l’arthrose sous son vrai jour : arthrose > douleurs > perte de mobilité > isolement > dépression.

    On pense que c’est bénin alors que c’est un calvaire pour ceux qui le vivent, et dieu sait qu’il y en a beaucoup..

  2. christel says:

    Ho oui j en fais partie depuis 5ans je n ai que 37ans et je souffre .Le pire s est qu il n y a pas grand chose pour soulager les douleur avant la prothèse et qu il faut attendre que mon genoux soi plus abîmé

  3. laetitia says:

    bonjour

    je viens de passe irm, scanner, radio du dos , de la hanche, des mains est qui m’ont décelé de arthrose
    je travaille dans la grande distribution puis je demander une invalidite et une maladie professionnelle
    merci pour vos reponses

  4. cariou says:

    Bonjour,
    Je souffre d’arthrose du genou depuis quelques années mais depuis l’année dernière c’est de plus en plus difficile, genou enflé, douleurs, raideurs. J’ai passé IRM, radio, verdict : il ne me reste que très peu de cartilage. Traitement anti-inflammatoire, kyné, le mois dernier le chirurgien m’a fait une infiltration d’hexatrione pour soulager un peu avant de me faire les 3 injections de gel (je commence début mai). J’ai 59 ans et je souffre depuis juillet 2016, je fais 2 fois par semaine du kyné. Autant vous dire que le moral en prend un coups car je suis une mamie active mais je suis obligée de ralentir. Je suis trop jeune pour l’opération. Puis-je prétendre à une invalidité. Merci pour votre réponse et bon courage toutes les personnes atteintes d’arthrose.

  5. thierry says:

    Bonjour moi j’ai 30 ans mon arthrose a était diagnostiquer sur une radio par un rhumatologue de ma ville le DR Laouri mais en vérité ça fait environ 8 ans que je souffre j’ai été reconnue travailleur handicapée par la MDPH .

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE