Serious game EHPAD : un outil de formation interactif pour les aidants professionnels

Innovation dans le secteur de l’accompagnement des personnes âgées dépendantes : un serious game a été développé pour la toute première fois à l’attention des professionnels travaillant en EHPAD.


Rappelons qu’un serious game est un logiciel à vocation pédagogique faisant appel à des ressorts ludiques. Reposant sur le principe de mises en situation virtuelles, ce jeu offre aux professionnels du secteur un outil interactif, pratique et médiatisé visant à renforcer la qualité de l’accueil et de l’accompagnement.

daesignDéveloppée en partenariat avec les laboratoires CEROS, IREGE et TECFA ainsi que l’EHPAD et la mairie d’Echirolles, en Isère, cette initiative est éditée par la société savoyarde Dæsign.

Sébastien ALLAIN, l’un des concepteurs du projet, nous en présente les grands axes :
« L’idée était de concevoir un serious game basé sur les principes suivants :
• ludisme et qualité visuelle pour donner envie aux apprenants et valoriser leur démarche ;
• réalisme, pour reproduire des situations suffisamment proches du quotidien et favoriser à la fois l’immersion et le transfert des connaissances sur le terrain ;
• modulable, avec des briques à parcourir sur des temps courts (10 / 20 mn) ;
• intuitif, en allégeant le plus possible l’interface des contenus textuels.
»

serious-game EHPAD : Daesign

Serious Game EHPAD de Daesign : Fonctionnement du jeu

Destiné aux agents des services hospitaliers, aides médico-psychologiques et aide-soignants, cet outil a pour vocation d’entraîner les professionnels et futurs professionnels du secteur à la communication, et de les former à l’adoption de comportements adaptés aux situations rencontrées dans le cadre de leur activité.

Trois scénarios réalistes sont ainsi proposés aux apprenants :

  1. accueillir un nouveau résident ;
  2. répondre à une demande en chambre ;
  3. faire face à un refus (la toilette).

Chacune de ces situations implique des objectifs spécifiques vers lesquels doivent tendre les aidants professionnels.

Invités à interagir, ils sont guidés dans leur progression par des outils leur permettant à l’issue du jeu de :

  • Gagner en confort : confort du résident, satisfait par la qualité du geste et de l’accompagnement, mais également confort de travail pour le personnel (moins de stress, meilleure gestion des émotions)
  • Gagner en relation grâce à la coopération au sein de l’équipe aidante
  • Mieux appréhender le lien entre leurs gestes et la relation avec le patient.

Il ressort de ces objectifs l’importance de la dimension humaine dans la tâche des aidants, de même que celle de bien comprendre les particularités psychologiques propres aux personnes âgées. Un accompagnement de qualité passe nécessairement par le développement d’une relation de confiance avec le patient, ainsi que par des capacités d’écoute, d’attention et d’initiative, toujours dans le respect du patient et des limites du domaine d’intervention de l’aidant.

Extrait Vidéo de la situation 2 du Serious Game EHPAD

Dans ces premiers échanges, le joueur doit écarter un quiproquo

Serious Game EHPAD : Résultats de l’étude

Le logiciel a été testé par 117 personnels de 8 EHPAD, qui ont répondu à un questionnaire d’évaluation après s’être confrontés pendant une heure environ aux trois situations. Cette étude avait pour objectif d’« apprécier la perception des joueurs et leurs postures face au dispositif ».

Très encourageants, les résultats de cette enquête mettent en avant la facilité de prise en main du jeu, le réalisme des situations proposées par rapport à la pratique quotidienne de l’activité des professionnels, l’intérêt du jeu et des situations mises en scène, et le potentiel de ces éléments pour l’apprentissage. Ce dernier point a notamment permis de souligner la capacité et la volonté de remise en question des apprenants, qui sont nombreux à avoir répondu favorablement aux questions ouvertes évoquant la portée de cette expérience. Beaucoup envisagent certaines situations du quotidien sous un nouvel angle, disent avoir enrichi leurs connaissances de leur métier et reconnu dans les différents scénarios leur propre expérience de désaccords sur le terrain.

Au vu des conclusions positives de cette étude, il est permis d’être optimistes quant à la place que pourrait bientôt occuper le serious game dans les dispositifs de formation en EHPAD, y compris dans le cas de formation bientraitance.


Comments

  1. J’ai déjà expérimenté des serious games mais je suis assez impressionné qu’on puisse en retrouver dans cette branche

  2. Tout comme kama cet article m’interpelle… Y a t-il eu d’autres expériences dans ce domaine ?

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2014 ONMEDIO - Tous droits réservés