APPEL à la Mobilisation Générale pour le Déploiement de la Télémédecine

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉMÉDECINE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’Académie Francophone de Télémédecine et de e-Santé appelle au lancement d’un grand chantier « Zéro Déserts Médicaux » et au déploiement rapide à grande échelle de la Télémédecine.

La France souffre de ses déserts médicaux, comme les autres pays d’Europe d’ailleurs. La situation est alarmante. Selon le Conseil de l’Ordre des Médecins, 11 300 communes et près de 8 millions de personnes sont concernées par la désertification médicale et on dénombre 192 zones en danger. Nous ne sommes plus égaux dans l’accès aux soins.

Deux Français sur trois (63%) ont déjà dû reporter ou renoncer à des soins, pour des raisons financières ou faute de médecin disponible. Ce renoncement aux soins n’est évidemment pas sans conséquences. Au-delà de l’impact sur la qualité de vie, il entraîne une aggravation des symptômes dans 1 cas sur 3 et aboutissent à une prise en charge urgente dans 12% des cas (complications, hospitalisations…). On constate donc un accès aux soins de plus en plus difficile et inégal, en particulier dans les petites communes qui souvent ne disposent pas de médecins disponibles à proximité. Nos concitoyens se voient donc confrontés à des délais d’attente importants et à des prises en charge laborieuses auxquelles il est urgent de remédier.

Télémédecine

Et L’épidémie de Coronavirus (Covid 19) amplifie malheureusement le constat alors qu’un large accès à la téléconsultation pour nos concitoyens permettrait de pouvoir faire face à la surcharge de notre système de santé déjà éprouvé et limiterait les risques de contamination. Cette solution efficace et disponible doit être mise en place sans plus attendre.

Le lancement d’un grand chantier national « Zéro Déserts Médicaux » repose sur un principe clé : que n’importe quel citoyen, même dans les endroits les plus isolés, ait une réponse, en moins de 30 minutes, à sa question angoissante « Mais qu’est-ce-que j’ai ? » avec une prise en charge digne de ce nom. La Télémédecine qui n’est pas la panacée et doit respecter le cadre juridique de protection des données personnelles, peut néanmoins apporter rapidement des réponses à cet engagement sous réserve d’y mettre les moyens.

Ce chantier reposant sur un plan quinquennal Haute Sécurité Santé permettrait de mailler le territoire encadré par une démarche certifiée HS2 (Haute Sécurité Santé). Son pilotage (voir Schéma) organisé en FIAT Force d’Intervention et d’Appui à la Télémédecine serait relayé par les préfets dans une démarche d’aménagement du territoire ce qui permettrait de trouver les solutions concrètes les plus adaptées à chacune des régions concernées en concertation avec les élus, les Industriels, les startsup et naturellement les professionnels et acteurs du monde de la santé et de l’action sociale comme le secteur de l’Assurance et des Mutuelles ayant déjà manifesté un soutien efficace.

L’indispensable déploiement de cette pratique médicale de la Télémédecine pourrait être financé par une Grande Souscription Nationale afin de créer un Fonds de Solidarité dédié.

C’est une véritable démocratie sanitaire de proximité que les citoyens réclament. Cela doit être un enjeu national partie intégrante du plan « MaSanté2022 ». Et voir aussi, dans ce sens, les Propositions du dernier rapport n°282 des Sénateurs sur les Déserts Médicaux.

Nous sommes rentrés, précise, Ghislaine Alajouanine, MC Institut de France, Présidente de l’Académie, dans une nouvelle ère, celle de l’ère Numérique. Nous assistons par ailleurs à une évolution démographique de grande ampleur qui appelle une plus grande adaptabilité au changement. Une métamorphose de notre système de santé s’impose pour une véritable « Révolution du soigner ». Ajoutons vite ensemble un cinquième P, celui de la proximité à la Médecine du futur qui doit être Prédictive, Préventive, Participative, Personnalisée et de Proximité.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page