EyeBrain intègre l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) pour mener ses activités de recherche clinique

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

EyeBrain, société qui développe des dispositifs médicaux pour le diagnostic précoce de maladies neurologiques, est la première entreprise à bénéficier des moyens logistiques de l’« Ipeps ICM », une structure mise en place pour les entreprises collaborant avec les équipes de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) qui a pour objectif de favoriser les échanges scientifiques.

eyebrainEyeBrain, vient donc d’annoncer aujourd’hui l’installation d’une de ses équipes scientifiques au sein de l’ICM, situé à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris. Cette équipe sera pilotée par Magali Seassau, Directrice des études scientifiques chez EyeBrain, et aura pour objectif de nouer des échanges scientifiques avec les chercheurs de l’ICM et d’accélérer la mise au point d’outils de recherche clinique sur les maladies neurologiques.

L’ICM, centre d’excellence international, spécialisé dans la recherche sur le cerveau et les maladies neurologiques, a sélectionné la société EyeBrain pour son expertise en matière d’analyse des mouvements oculaires. Ces derniers permettent, en fonction des anormalités détectées, de déterminer quelles régions du cerveau ne fonctionnent pas correctement, et de poser un diagnostic précoce de la maladie.

EyeBrain bénéficiera donc prochainement des moyens de l’ICM : l’Institut compte près de 600 chercheurs, parmi les plus éminents au monde ; il dispose de 22 000 m2 de laboratoires et regroupe dans un même lieu des patients, des médecins, et des chercheurs.

« Nous nous réjouissons de l’implantation d’EyeBrain, jeune entreprise qui a pu développer son premier produit grâce à une collaboration de recherche avec des chercheurs de notre Institut. Nous sommes convaincus que l’implantation de l’entreprise au sein même de l’ICM permettra de mener plus rapidement de nouveaux développements utiles pour un diagnostic précoce des maladies du système nerveux », précise Alexis Genin, Directeur des Applications de la Recherche à l’ICM.

« Notre entrée à l’ICM dénote une reconnaissance considérable du monde médical pour le savoir-faire d’EyeBrain, » affirme Magali Seassau. « Nous nous réjouissons d’intégrer cette structure prestigieuse, au sein de laquelle nous pourrons exploiter les nombreuses synergies existantes entre les chercheurs, mais aussi concevoir et faire valider plus aisément et plus rapidement nos nouveaux produits. »

« Nous ambitionnons d’élargir le champ d’application de l’EyeBrain Tracker. Notre implantation à l’ICM favorisera, dans ce sens, l’accélération du développement de dispositifs médicaux d’aide au diagnostic des maladies neurologiques et psychiatriques. Nos prochains produits seront encore plus performants et répondront exactement aux besoins du corps médical », conclut Serge Kinkingnéhun, PDG d’EyeBrain.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page