Le Synerpa réagit suite aux incidents survenus à l’Ehpad d’Annet-Sur-Marne

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’Ehpad d’Annet-Sur-Marne a été secoué par une affaire de maltraitance dont les auteures sont des stagiaires âgées de 16 et 17 ans. En stage dans l’établissement, les lycéennes ont diffusé plusieurs vidéos sur le réseau social Snapchat dans lesquelles elles auraient commis des maltraitances, pour « s’amuser », sur des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer.
Le Synerpa (Syndicat national des maisons de retraite et résidences privées pour personnes âgées) réagit à ces faits dans un communiqué que nous relayons.

Logo Synerpa Le SYNERPA, 1ère Confédération du Parcours de vie de la Personne âgée, tient à exprimer son émotion et son indignation face au comportement et aux actes inadmissibles de lycéennes en stage dans l’Ehpad d’Annet-sur-Marne (77).

Le SYNERPA et tous les professionnels qu’il représente, pensent d’abord aux personnes fragiles, victimes de ces actes odieux, à leurs familles ainsi qu’aux autres résidents et à tout le personnel.

Comme la Secrétaire d’État aux Personnes âgées, Laurence Rossignol, l’a indiqué sur place ce jour, la réaction concertée et immédiate de l’école et de l’établissement a permis de mettre fin rapidement à ces agissements.

L’établissement, en lien permanent avec l’ARS, a immédiatement mis en place une cellule psychologique et un suivi des résidents et des personnels. Le SYNERPA appelle à ce que ces actes isolés ne soient en aucun cas associés à l’ensemble des intervenants et au travail quotidien des professionnels auprès des résidents.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page