Michèle Delaunay soutient le projet d’une convention internationale en faveur des âgés sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Michèle Delaunay, Ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie, s’est rendue mercredi 19 septembre et jeudi 20 septembre 2012 à la Conférence ministérielle de l’ONU, organisée par l’Autriche à Vienne. Cette conférence a permis d’établir le bilan du second Plan d’action international sur le vieillissement, adopté lors de la 2ème Assemblée mondiale sur le vieillissement des Nations Unies qui s’est tenu à Madrid en 2002. Elle a proposé d’accueillir à Paris, en 2013, le Groupe intergouvernemental de suivi de ce Plan.

A cette occasion, la ministre a défendu l’idée d’un texte international majeur en faveur des âgés placé sous l’égide de l’ONU. A l’instar des conventions des droits des femmes (1979), des enfants (1989) et des personnes handicapées (2006), une convention internationale en faveur des âgés permettrait de clarifier la nature de leurs droits et de préciser les mesures à mettre en œuvre pour les protéger. Une convention donnerait ainsi un caractère légal et contraignant à la protection des droits des aînés dans la réglementation internationale, et définirait un socle minimum de normes protectrices.

Pour Michèle Delaunay, un texte international encouragerait aussi la prise en compte de la notion d’âge dans l’élaboration des politiques publiques, et encouragerait le développement de projets bénéficiant aux aînés. Il permettrait, enfin, de faire évoluer le regard porté sur les personnes âgées.

Michèle Delaunay a par ailleurs indiqué le rôle actif que la France entend jouer au sein du Groupe intergouvernemental de suivi du Plan du vieillissement de l’ONU. Elle s’est employée lors de cette conférence à convaincre les partenaires européens dans le cadre d’échanges bilatéraux, en particulier avec l’Autriche, l’Allemagne, l’Irlande, les Pays-Bas, la Suède, la Russie et le Canada.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page