Michèle RIVASI – porte parole d’Éva Joly : L’Alzheimer ne doit pas faire oublier la réforme de la dépendance

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : CINQUIEME RISQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Nicolas Sarkozy s’est exprimé le 1er février pour célébrer le quatrième anniversaire du plan Alzheimer. A cette occasion, Michèle RIVASI – la porte parole d’Éva Joly – critique l’abandon de la réforme de la dépendance des personnes âgées, qui « aurait du inclure la lutte contre l’Azheimer« .

« Tout comme le plan contre l’Alzheimer, la réforme de la dépendance était annoncée depuis 2007 comme une priorité du mandat du Président de la République, mais la crise des finances publiques l’aurait officiellement enterrée. A l’instar du financement des retraites, on peut constater que Nicolas Sarkozy préfère privilégier les intérêts du privé en offrant ce marché juteux aux sociétés d’assurance et autres fonds de pension, plutôt que raboter certaines niches fiscales qui n’ont pas lieu d’exister.

Pour mieux prendre en charge l’Alzheimer, il faut continuer à mettre à disposition des personnes dépendantes davantage de maisons d’accueil, pour soulager les familles qui n’ont pas la capacité de les prendre en charge. Ces personnes dépendantes représentent un danger pour elles-mêmes quand elles n’en représentent pas pour les autres comme l’ont illustré de nombreux faits divers. »

Source : Communiqué de Michèle RIVASI


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Michèle RIVASI – porte parole d’Éva Joly : L’Alzheimer ne doit pas faire oublier la réforme de la dépendance”

  1. Est il besoin de rappeler le rapport Laroque qui date de 1960 …pour lequel nos élus auraient eu le temps de trouver des solutions adaptés …mais voila ….Combien d années supplémentaires faudra t’il??????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page