Ipad, Android, quand les tablettes tactiles s’intéressent à la malvoyance

Lors du dernier congrès annuel de l’American Association of Ophtalmology, qui s’est déroulé à Chicago fin 2012, les professionnels de la vision se sont intéressés à l’utilisation des tablettes numériques par les personnes aveugles et malvoyantes en présentant une étude consacrée au sujet. Pour le moins encourageantes, les conclusions de cette étude sont l’occasion de faire le point sur les fonctionnalités d’accessibilité offertes par les tablettes iOs et Android face à la malvoyance.

L’occasion pour Gérontechnologie.net de consacrer un dossier sur les tablettes tactiles et la malvoyance.

S’intéressant cette année aux troubles de la vision que sont la DMLA et la rétinopathie diabétique, l’American Academy of Ophthalmology a présenté lors de son congrès annuel une étude sur les bénéfices des tablettes tactiles pour le confort de lecture des personnes touchées. Les conclusions de cette étude sont pour le moins positives : les personnes dont la perte de vision est considérée comme faible améliorent leur vitesse de lecture de 15 mots par minute en moyenne, et celles dont la déficience est élevée l’améliorent d’environ 42 mots par minute, et ce rien qu’en agrandissant la taille de la police à 18.
Précisons que les conclusions de cette étude se basent pour l’instant sur l’utilisation exclusive de l’iPad, et non d’une autre tablette.

iPad et malvoyance : Apple mise sur l’accessibilité

Apple se targue de son engagement envers l’accessibilité, et force est de reconnaître que sa tablette présente de nombreuses fonctionnalités standard permettant une utilisation facilitée pour les personnes malvoyantes.

L’application iBooks, disponible gratuitement, offre bon nombre de possibilités, parmi lesquelles :

  • la lecture de livres numérisés au format EPUB ;
  • l’agrandissement des caractères ;
  • le zoom, pour agrandir l’écran façon loupe ;
  • l’augmentation de la luminosité ;
  • le changement des couleurs, avec la fonctionnalité « blanc sur noir » ;
  • le lecteur d’écran VoiceOver.

VoiceOver : gros plan sur une technologie innovante

L’utilisation de VoiceOver est des plus simples : il suffit de glisser un doigt sur le pavé tactile pour que l’élément situé sous le curseur fasse l’objet d’une description audio. Continuez votre « lecture » en déplaçant vos doigts et la description vocale se poursuit. Tout ce qui apparaît à l’écran est ainsi lu (pour les textes) ou décrit (objets, symboles, boutons, …) à voix haute.

Avantage majeur de la technologie VoiceOver pour les malvoyants : elle permet la lecture et l’écriture en braille. Les afficheurs braille USB et Bluetooth de nombreux fournisseurs de solutions destinées aux personnes souffrant de déficiences visuelles (HumanWare, Handy Tech, …) sont en effet pris en charge par l’iPad. VoiceOver est en mesure de reconnaître le modèle d’afficheur utilisé et de modifier les fonctions des touches en conséquence. La personne non voyante ou malvoyante peut donc déplacer le curseur VoiceOver en utilisant les touches de navigation, les boutons, les scrollers, etc.

Haute résolution et rétroéclairage, pour un meilleur confort de lecture

Avantage primordial face à ses concurrentes, la tablette d’Apple est dotée d’un écran Rétina 2048 x 1536 pixels, la résolution la plus élevée du marché. Cet écran a la particularité d’être rétro-éclairé, une caractéristique dont il a été clairement démontré qu’elle améliore le confort de lecture des personnes malvoyantes, pour peu que la police du texte affiché à l’écran soit de 18 points minimum. L’iPad n’a toutefois pas le monopole de cette technologie. La tablette Android Nexus 7 en est également dotée, entre autres caractéristiques axées accessibilité.

Tablettes Android : des applications dédiées aux malvoyants

Avec Nexus 7, sa tablette tactile lancée en septembre dernier, Google prend également en compte les besoins spécifiques des utilisateurs malvoyants. Dans la plupart des cas, les applications offrant à ces derniers une utilisation facilitée de leur tablette Android sont pré-installées sur l’appareil. Pour les activer, rien de plus simple : il suffit de se rendre dans les paramètres de la tablette, et de sélectionner « accessibilité ». S’affichent alors les options disponibles, parmi lesquelles :

  • TalkBack, un service qui permet à l’utilisateur malvoyant d’entendre la description de ses différentes actions, comme par exemple le lancement d’une application, et de recevoir les notifications par commentaire audio ;
  • le grossissement, une option qui permet d’effectuer un zoom avant ou arrière et d’augmenter la taille de l’élément que l’on pointe du doigt sur l’écran ;
  • le texte agrandi, pour agrandir tous les textes affichés sur l’écran de la tablette ;
  • énoncer les mots de passe : En activant cette option, la personne malvoyante peut entendre un commentaire audio lorsqu’elle rentre un mot de passe, afin d’entendre les lettres saisies.
  • la sortie de synthèse vocale, option permettant de configurer et personnaliser le moteur de synthèse vocale et la cadence des commentaires audio ;
  • améliorer l’accessibilité au Web : Grâce à cette fonction, ChromeVox émet des commentaires audio pendant la navigation sur des sites Web ou des applications.

Braille Touch : bientôt une application pour malvoyants sur iOS et Android

Les tablettes Android comme iOs présentent donc des fonctionnalités intéressantes permettant de compenser en partie les déficiences visuelles. Les chercheurs de l’université Georgia Tech d’Atlanta ont néanmoins décidé de rendre ces outils encore plus accessibles aux malvoyants en développant une application dédiée baptisée Braille Touch.

Grâce à cette application destinée aux smartphones et tablettes Android et iOs, l’utilisateur malvoyant pourra écrire en braille à l’aide de six touches tactiles – comme dans la matrice du code braille standard – permettant de former des lettres de manière intuitive. Chaque lettre sera ensuite confirmée par un message vocal avant validation, puis intégrée au mot à composer. L’utilisateur devra bien entendu connaître l’alphabet braille et se familiariser avec les positions des doigts permettant de formes les différentes lettres, un automatisme qui devrait s’apprendre relativement rapidement.

Bien moins onéreuse que les claviers braille existants, cette solution serait également plus efficace. Des tests réalisés auprès de personnes malvoyantes ont ainsi permis de conclure qu’un utilisateur de Braille Touch pourrait écrire en moyenne 32 mots à la minute avec 92 % d’exactitude, quand les autres solutions spécifiques affichent un score 6 fois moins élevé.
On attend donc avec une certaine impatience cette application prometteuse, dont la date de disponibilité n’a pas encore été annoncée par les chercheurs de Georgia Tech.

Tablettes tactiles, un véritable plus pour les malvoyants

Certes, les tablettes présentent également quelques limites. Les applications iPad, notamment, sont parfaitement adaptées à la lecture numérique de textes ou de photos, mais pas encore à celle de documents externes. On peut également reprocher à l’appareil des icônes de navigation qui ne permettent pas une utilisation totalement intuitive pour les personnes âgées malvoyantes, en particulier celles atteintes de DMLA. Pour certains utilisateurs encore, la taille de l’écran iPad rend difficile l’utilisation de VoiceOver : localiser certains éléments afin de les pointer pour entendre leur description peut prendre en effet beaucoup plus de temps que sur le petit écran d’un smartphone.

Les tablettes présentent néanmoins des avantages réels pour le confort de lecture des personnes malvoyantes, et possèdent une qualité évidente comparée à d’autres appareils : leur mobilité. Une caractéristique que n’offre aucune des autres solutions conçues pour les personnes malvoyantes, comme les téléagrandisseurs, machines à lire avec reconnaissance de caractère ou terminaux braille.

> Nos précédents articles consacrés aux applications de tablettes tactiles pour les malvoyants :


Comments

  1. c’est difficile de développer une interface d’utilisation des tablettes numériques pour les personnes aveugles et malvoyantes mais ça reste toujours une option et une très bonne idée.

  2. Les seniors vont représenter une part énorme de notre population, il faut savoir les bichonner. C’est le futur gros marché !

  3. Nexus 6 says:

    C’est sûr ! L’avantage, c’est que le nombre d’utilisateurs de tablette ne cesse de croître, ce qui facilitera l’adoption du produit par les seniors.

  4. Je suis handicapé et jeune, j’en ai plus qu’assez que le handicap soit systématiquement rattaché à « personnes âgés ».

  5. Il est vrai que les tablettes tactiles sont un bon moyen pour les personnes à mobilité réduite de garder un compte avec l’extérieur, et ce quelque soit l’âge.

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.