L’association Les petits frères des Pauvres inquiète face à l’offre « Veiller sur mes parents »

Dernièrement, La Poste a lancé une nouvelle offre « Veiller sur mes parents », qui consiste, pour les facteurs, à rendre visite aux personnes âgées isolées.

Dans un communiqué de presse officiel, l’association Les petits frères des Pauvres, qui lutte contre l’isolement des aînés, explique être inquiète face à l’actuelle « marchandisation d’une souffrance sociale qui risque d’entraîner encore un peu plus d’exclusion ».

Senior-personnes âgées- isolement-vacances - banc

Selon Les petits frères des Pauvres, l’isolement des aînés ne peut pas être un argument marketing

Les petits frères des Pauvres salue la volonté de La Poste de privilégier une offre de services à la personne qui peut favoriser le maintien à domicile des personnes âgées avec « Veiller sur mes parents ». Néanmoins, l’association dénonce trois aspects de cette nouvelle offre :

  • une promesse de lutte contre l’isolement des personnes âgées peu en phase avec le dispositif ;
  • des tarifs qui excluent les personnes les plus démunies ;
  • une offre qui limite sa cible aux personnes qui ont une famille.

Un message qui pose question, selon Les petits frères des Pauvres

Selon l’association, « les arguments marketing choisis par La Poste pour faire la promotion de cette offre de service interroge. En effet, ce service payant est présenté comme permettant d’éviter l’isolement des aînés ».

« L’engagement bénévole, les valeurs gratuites et sincères d’une relation sont les seuls remparts contre l’isolement des personnes âgées », selon l’association.

En outre, « les tarifs renforcent la discrimination par l’argent », dénonce l’association. En effet, cette offre payante est proposée à des tarifs élevés : hors promotion et même si elle comporte une option gratuite de téléassistance, une visite hebdomadaire (de 5 à 10 minutes) est facturée 39,90€/mois jusqu’à 139,90€/mois pour 6 visites hebdomadaires.

Or, la solitude et le repli sur soi favorisent la précarisation. Armelle de Guibert, Déléguée générale des petits frères des Pauvres, explique : « cette monétarisation de la création de lien social va forcément renforcer l’exclusion, sur de nombreux territoires, des personnes âgées les plus démunies, et en particulier les femmes de plus de 80 ans qui cumulent isolement et petits revenus ».

Une offre réservée aux personnes qui bénéficient d’un entourage

Pour Les petits frères des Pauvres, l’offre du groupe La Poste s’adresse à des familles qui veulent mettre en place un service de veille auprès de leurs parents vieillissants et bénéficier d’un système de « suivi » grâce au compte rendu de visite établi par le facteur.

En ce sens, « les personnes âgées complètement isolées, qui ne bénéficient pas ou plus d’un réseau familial sont exclues et vont être confinées dans leur isolement », précise le communiqué.

Face au risque croissant de transformer le rôle social en produit commercial réservé à certains, les petits frères des Pauvres tiennent à rappeler que le lien tissé par ce type de prestation ne remplacera jamais la valeur d’une vraie relation fraternelle, gratuite et voulue des deux côtés, de personne à personne.

Source : communiqué de presse


Comments

  1. c ‘est plus cher qu’une vivite de medecin et c’est remboursee

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE