15 millions d’euros pour créer 3 000 logements en résidence autonomie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RESIDENCES SERVICES SENIORS & HEBERGEMENT COLLECTIF

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

En 2030, 21 millions de personnes de 60 ans ou plus vivront en France, soit 3 millions de plus qu’en 2019. La CNSA et l’Assurance retraite proposent aux conseils départementaux de s’engager à créer de nouveaux logements en résidence autonomie.

Résidences autonomie : une solution de plus en plus choisie

Les seniors les plus autonomes, qui ne souhaitent plus vivre dans leur domicile historique et rechercheraient un autre « chez soi » plus sécurisé, pourront notamment choisir de déménager en résidence autonomie. Pour faire face à ce nouveau besoin, l’État, la CNSA et l’Assurance retraite encouragent la création de nouveaux logements en résidence autonomie dans les départements les moins bien équipés.

En moyenne, on dénombre 750 logements en résidence autonomie accessibles à 100 000 personnes âgées de 60 ans et plus en moins de 30 minutes. Mais dans 79 départements, le nombre de logements est en deçà de cette moyenne. Ils sont même inexistants dans les territoires d’outre-mer, car les résidences autonomie étaient jusqu’à lors réservées au seul territoire métropolitain.

maison-de-retraite-ehpad-residence-service-seniors

Grâce aux crédits du Ségur de la santé, la CNSA délègue ainsi à l’Assurance retraite une enveloppe de 15 millions d’euros en 2022 afin de soutenir la création de 3 000 nouveaux logements autorisés par ces départements. Ces fonds viennent compléter une enveloppe de 22,5 millions d’euros, également déléguée à l’Assurance retraite, dédiée à la réhabilitation des résidences autonomie, à la création de tiers-lieux dans ces établissements et au financement de prestations intellectuelles pour accompagner les gestionnaires dans leur chantier.

Focus sur les résidences autonomie

Autorisées par les conseils départementaux, les résidences autonomie (anciennement logements-foyers) sont des ensembles de logements pour personnes âgées de plus de 60 ans composés d’appartements privatifs et d’espaces communs partagés. Elles comprennent l’accès à des prestations de restauration, de blanchisserie, d’assistance et d’actions de prévention de la perte d’autonomie.

Fin 2018, on dénombrait 2 291 résidences autonomie en France (hors Mayotte) pour un total de 119 830 places d’hébergement (y compris accueil temporaire et accueil de jour ; sources : DREES, répertoire FINESS et SAE).

Ces résidences proposent un logement et des services aux personnes autonomes ou en légère perte d’autonomie qui ne souhaiteraient plus vivre seules : en 2015 seulement 1,5 % des résidents étaient en situation de dépendance sévère et 21,2 % en situation de dépendance modérée selon l’enquête EHPA de la DREES. À vocation sociale, leurs loyers sont modérés et les résidents peuvent y bénéficier des aides au logement et de l’aide sociale à l’hébergement. Les résidents dépendants peuvent aussi y percevoir l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) dans les mêmes conditions qu’à un domicile historique.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page