Alenvi lève 2 millions d’euros et devient société à mission avec l’ambition d’être un acteur de référence du « prendre soin »

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : BIEN-VIVRE CHEZ SOI

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Alenvi, entreprise sociale créée en 2016 pour apporter une réponse au manque de valorisation des auxiliaires de vie qui accompagnent les personnes âgées, annonce une deuxième levée de fonds de 2 millions d’euros.

Cette opération permettra d’avoir un impact à l’échelle du secteur en accélérant la croissance de son activité d’aide à domicile (B2C). De plus, c’est aussi une manière de financer l’élargissement de son offre d’accompagnement des professionnels pour proposer, en plus des formations, un logiciel métier collaboratif et un accompagnement plus global de chaque organisation (B2B). Alenvi endosse officiellement à cette occasion la qualité de société à mission.

Le « prendre soin », une priorité pour Alenvi

La crise du Covid-19 a montré à quel point les conditions d’exercice des métiers du « prendre soin » (rémunérations, temps partiels, sinistralité, manque de formation…) n’étaient pas en phase avec le rôle essentiel qu’ils jouent dans la société. Constat partagé récemment par le Rapport El Khomri, qui souligne le défi de restaurer l’attractivité des métiers du grand âge pour former 250 000 personnes dans les 5 prochaines années. Alenvi entend accroître son impact autour de deux axes.

  • Opérateur d’aide à domicile : Alenvi a imaginé et déployé un nouveau modèle d’organisation du travail pour l’aide à domicile, centré sur les professionnels du « prendre soin ». Embauché·e·s en CDI, il·elle·s travaillent en équipes autonomes sectorisées. Chaque équipe gère le planning, le recrutement et l’intégration des nouveaux arrivants, ainsi que les relations avec les partenaires et les familles. Renommé.e.s “auxiliaires d’envie” pour mieux décrire la dimension humaine de leur métier, il·elle·s sont désormais 80, réparti·e·s en 12 équipes autonomes en Ile-de-France et à Lyon.
  • En parallèle, Alenvi développe Compani, une offre de solutions dédiées aux organisations d’aide à domicile pour les aider à mettre l’humain au cœur de leur fonctionnement. En proposant des formations centrées sur l’autonomie et la création de liens humains, Compani aide plus de 1000 auxiliaires de vie, encadrants et
    dirigeants, à s’aligner autour d’une même vision du métier et à la mettre en pratique.

Des actions concrètes pour faire évoluer le secteur

Alenvi s’engage ainsi pour faire reconnaître le secteur du « prendre soin » et mène en ce sens une activité de plaidoyer auprès du secteur et des pouvoirs publics. Cette ambition d’être acteur de changement à l’échelle du secteur, Alenvi la porte depuis son lancement et a eu récemment l’occasion de la réaffirmer en devenant société à mission. En mai 2020 ont ainsi été formalisés et inscrits dans ses statuts une raison d’être et des engagements forts pour humaniser à grande échelle l’accompagnement de ceux qui ont besoin d’aide ou de soin.

Les fondateurs et les équipes d’Alenvi ont plus que confirmé leurs ambitions de changer le secteur de l’assistance à domicile des personnes âgées, ambitions qui nous avaient déjà convaincus en 2018 lors de la 1ère levée de fonds. L’efficacité de leur modèle et la pertinence de leur approche ont prouvé apporter une réponse adaptée à un défi qui nous concerne tous. Nous sommes heureux et fiers d’accompagner aujourd’hui l’accélération de leur développement. Xavier Thauron, Directeur des Investissement, Phitrust Partenaires.

La mission d’Alenvi séduit les investisseurs

Dans le cadre de cette levée de fonds, Alenvi a pu bénéficier de la confiance renouvelée de ses investisseurs historiques (principalement Phitrust, pionnier de l’investissement à impact), mais aussi de l’arrivée de nouveaux investisseurs avec NovESS, fonds dédié au financement de l’Économie Sociale et Solidaire, porté par la Banque des Territoires en partenariat avec un club de grands investisseurs institutionnels, et 123 IM Impact Senior, fonds d’impact dédié au secteur du grand âge.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page