Ascom optimise les données patients de la résidence Harriola grâce à sa plateforme de santé et ses terminaux intelligents Ascom Myco

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RESIDENCES SERVICES SENIORS & HEBERGEMENT COLLECTIF

Partager cet article

Située dans le Pays Basque à Saint-Pierre-D’irube, la résidence Harriola est une structure privée à but non lucratif. Gérée par une Association d’Aide aux Personnes Âgées, elle se compose d’une unité Alzheimer, d’un accueil de jour, d’hébergements temporaires et d’une résidence autonomie.

Soucieuse de la qualité des soins et des prestations apportées aux pensionnaires mais également aux conditions de travail de ses salariés, la direction a pris la décision en 2017 d’équiper les 63 chambres que compte l’établissement en solutions d’appel infirmières Ascom.  

Les solutions Ascom pour une meilleure coordination et fluidité au sein des établissements de santé

HarriolaAscom

À ce jour, l’ensemble du personnel soignant de la résidence Harriola utilise les terminaux applicatifs Ascom Myco. Ils permettent la communication et la coordination entre la voix et la messagerie pour une plus juste répartition des tâches. Cela passe par une gestion optimisée du temps consacré aux soins ainsi que des déplacements entre les différentes unités au sein de l’établissement. De ce fait, les patients sont à nouveau au centre de l’attention de toutes les équipes.

Une meilleure synchronisation du déploiement des soins et du personnel soignant

Lors de la prise en main du terminal Ascom Myco, les équipes ont trouvé très pratique l’affichage frontal de l’écran. Il leur permet de consulter
les notifications et notamment les alertes sans avoir à sortir le terminal de leur poche. C’est également un outil de communication évolutif car les équipes peuvent personnaliser et adapter son usage à leur champ d’application. « Par exemple, la photo est envoyée en interne aux IDE avant avis du médecin traitant. Cela nous est particulièrement utile afin de toujours adapter nos protocoles. », précise Séverine Grousset, directrice adjointe de l’EHPAD Harriola.

Harriola-solutions Ascom

Ce terminal aux allures de smartphone présente différents avantages en termes de sécurité. En effet, les notifications qui sont poussées vers le terminal ne peuvent être effacées tant qu’elles ne sont pas manuellement consultées puis traitées par les soignants destinataires. Grâce à Ascom Myco, le respect des protocoles de soins mis en place pour chaque patient est garanti par la bonne transmission de toutes les informations, données patient et consignes qui sont mises à jour à chaque acte effectué. Concrètement, lors de leurs visites aux patients, les soignants sont notifiés de la présence d’un médecin, ce qui leur permet de synchroniser leurs passages dans les chambres et ainsi d’optimiser les soins. Ces données qui sont collectées pour chaque résident sont compilées et mises en forme dans le dossier de soins de l’établissement. Couplées aux solutions Ascom, elles assurent une meilleure traçabilité et gestion du parcours de soins. Enfin, Ascom Myco permet, par la différenciation sonore des notifications, d’alerter les équipes soignantes lors de situations critiques par simple pression du bouton appel d’urgence.

Des solutions innovantes qui tiennent compte de chaque patient au sein des structures

Certains résidents de l’EHPAD Harriola sont équipés de bracelets et de médaillons anti-fugues Ascom, dotés de systèmes contre l’arrachement. Elles aident efficacement à détecter tout franchissement par un résident d’un périmètre déterminé par un conseil de soignant et la famille. De ce fait, ce dispositif, qui reste connecté et synchronisé en temps réel grâce à la plateforme logicielle santé Ascom, permet aux bénéficiaires de ne pas perdre toute leur liberté de mouvements comme cela pourrait être le cas si elles étaient placées en unité protégée.

ascom

La direction de l’EHPAD Harriola, satisfaite de l’adoption des terminaux Ascom Myco, réfléchit avec Hexatel à la manière d’optimiser leur utilisation et toutes les fonctionnalités disponibles. Le développement des notifications pourrait à terme permettre une nouvelle coordination entre les soignants et les équipes qui élaborent quotidiennement les repas. Il serait alors possible pour les soignants d’informer directement les équipes en cuisine de tout changement de régime alimentaire pour un patient ou même de son changement de chambre au sein de la structure.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut