Combien ça coûte d’être vieux en France? 

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : MAINTIEN A DOMICILE

Partager cet article

Dix jours après la présentation de la stratégie interministérielle consacrée au « Bien Vieillir » lancée par la Ministre des Solidarités et des Familles Aurore Bergé, Retraite.com et la Silver Alliance publient pour la 4e année consécutive leur baromètre « Combien ça coûte d’être vieux en France ? ».  Rappelons qu’un Français sur trois aura plus de 60 ans en 2030 et que plus de 92 % d’entre eux souhaitent vieillir à domicile1. C’est la raison pour laquelle Retraite.com et la Silver Alliance établissent chaque année depuis 2020 le coût moyen du bien vieillir à domicile lorsque l’on a 65 ans, 75 ans ou 85 ans. 

Logo Silver Alliance
Baromètre Silver Alliance

Ce baromètre vise à déterminer le coût moyen d’un panier de solutions, composé d’une vingtaine de produits et services, dont les Français de 65 ans et plus ont besoin pour vivre et bien vieillir à domicile, en fonction de leur profil (niveau d’autonomie et niveau de revenus). 

Ainsi les variations de tarifs de 20 produits et services, tels que la mutuelle, l’aide à domicile, la livraison de repas, les frais de transport ou d’équipements nécessaires à la dépendance, ont été analysées pour établir le coût du bien vieillir chez soi, en dehors des dépenses contraintes (loyer, eau, électricité, alimentation). Pour chaque tranche d’âge, Retraite.com et la Silver Alliance ont étudié le prix des produits et des services, de l’entrée de gamme jusqu’au premium, afin de proposer un panier moyen pour chaque niveau de revenus. Pour ce faire, plus de 220 devis ont été analysés. 

Baromètre Silver Alliance

 14 596 € par an, soit 1 216 € par mois (+ 4,5 % en 2023) 

1 216 € par mois en moyenne, c’est le coût moyen sur 20 ans qu’il faut prévoir pour vieillir dignement chez soi de 65 ans à plus de 85 ans, établi sur les 9 profils analysés. À titre de comparaison, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) estimait à 2 004 € le prix médian pour un mois en EHPAD en 2019. 

Ludovic Herschlikovitz, Fondateur de Retraite.com 

Dans un environnement parfois opaque sur les services et le budget à prévoir pour bien vieillir chez soi, notre étude, inédite en France, permet d’avoir une idée plus précise des coûts à appréhender à la retraite. Après trois ans de crises sanitaires et géopolitiques, auxquelles s’ajoutent les scandales touchant le secteur des EHPAD en France, l’importance de s’équiper pour bien vivre dans son logement est plus que jamais d’actualité.

Ludovic Herschlikovitz, Fondateur de Retraite.com 

La hausse globale cette année est en moyenne de 4,5 %. Toutefois, nous constatons des écarts significatifs en fonction des trois tranches d’âges étudiées. Retenons que cette inflation est légèrement inférieure à l’inflation générale qui est de 4,8 % selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE en aout 2023. Cette hausse s’ajoute à celles déjà enregistrées depuis notre premier baromètre. En effet, entre 2020 et 2023, le coût moyen pour bien vivre et bien vieillir à domicile a augmenté de 16,6 %. Une augmentation confirmée également par notre récente étude sur le pouvoir d’achat des retraités français réalisée en mars 2023 avec l’Institut CSA. En effet, entre mars 2021 et mars 2023, les retraités ont vu leurs dépenses augmenter de 16 %.

Benjamin Zimmer, Directeur délégué associé de la Silver Alliance 

La poursuite de l’augmentation des tarifs de l’énergie et des matières premières, associée à celle des salaires, continuent en 2023 de peser sur les charges des entreprises, contraintes de répercuter la hausse en partie sur les tarifs des solutions qu’elles commercialisent auprès de leurs clients. De nombreux secteurs sont concernés : les transports, les mutuelles, les services à la personne ou encore les équipements pour l’aménagement du domicile. 

Cependant, certaines mesures prises par le gouvernement ont permis de limiter l’inflation sur certains produits. C’est le cas du bouclier tarifaire sur l’essence mis en place de janvier à juin et du bouclier tarifaire sur l’électricité reconduit en février.

Ludovic Herschlikovitz 

En analysant chaque profil de senior, le coût du bien vieillir à domicile est de : 

Coût du vieillir à domicile - Silver Alliance

Pour 2023, la hausse s’établit à + 4,5 % par rapport à 2022 et + 16,6 % depuis 2020. 

En 2023, ce coût mensuel s’établit par profil à : 

  • 695 € par mois pour les 65-75 ans (vs 646 € en 2022), soit + 7,6 % sur un an 
  • 885 € par mois pour les 75-85 ans (vs 827 € en 2022), soit + 7 % sur un an 
  • 2 070 € par mois pour les + 85 ans (vs 2 020 € en 2022), soit + 2,5 % sur un an 

Plus précisément sur les postes de dépenses : 

Entre 65 et 75 ans, les frais de transport (+ 16,25 %) et de santé (+ 5,11 %) restent les premiers postes de dépenses et connaissent une forte hausse. Les 65-75 ans, encore très mobiles, pâtissent de la flambée des prix à la pompe. Le coût des services à domicile (+ 6,30 %), qui représentent leur troisième poste de dépenses, augmente également. 

Entre 75 ans et 85 ans, la santé reste encore le premier poste de dépenses, avec des tarifs de mutuelles en hausse. L’âge avançant, les seniors ont tendance à diminuer leurs déplacements et ont de plus en plus de mal à accomplir certaines tâches du quotidien. Par conséquent, leurs frais de prestations de services à domicile (ménage, portage de repas…) sont plus élevés. Le matériel médical et de confort, tel que les cannes, fauteuils et autres produits d’aménagement intérieur, subit une hausse proche de l’inflation. 

Enfin à partir de 85 ans, la dépendance et l’accès à des soins d’accompagnement (services à domicile, garde de nuit) deviennent le premier poste de dépenses. Les tarifs de certains services restent stables. C’est le cas des prothèses auditives, de même que des offres liées à l’aménagement de la salle de bain, dont le prix pourrait évoluer avec le lancement en janvier 2024 de Ma Prime Adapt’, une aide financière disponible sous certaines conditions. 

Focus sur les aides de l’État pour accompagner la dépendance 

Silver Alliance - Combien ça coûte d'être vieux en France ?

Ce baromètre tient toujours compte des principales aides de l’État pour accompagner le vieillissement. 

La couverture unique de notre système de santé permet aux plus fragiles d’être majoritairement pris en charge par la Sécurité Sociale pour des besoins de grande dépendance. En outre, la réforme 100 % santé, mise en place début 2020, est un succès qui a permis à de nombreux Français de prendre soin de leur vue, audition et dentition. Plus récemment, Aurore Bergé et les autres Ministres du gouvernement ont présenté le 17 novembre dernier de nouveaux dispositifs pour adapter la société française au vieillissement. Parmi les mesures : 1,5 milliard d’euros consacré au renforcement de l’accessibilité des lieux publics et la délivrance automatique de cartes mobilité inclusion aux Français de plus de 60 ans bénéficiaires de l’APA. Notre étude est un outil pour mesurer l’évolution des prix des solutions pour bien vivre et bien vieillir à domicile. C’est d’autant plus important de les intégrer dans les politiques publiques quand l’Etat annonce vouloir renforcer l’attractivité des métiers et des acteurs qui interviennent au domicile des Français de plus de 60 ans. Il s’agit là d’un travail important de collecte de données réalisé avec l’ensemble des marques de la Silver Alliance. 

Benjamin Zimmer

Cette étude, actualisée chaque année, permet de suivre les tendances tarifaires, technologiques et sociales afin d’apporter aux Français une mesure préventive du vieillissement, qui reste un des sujets majeurs des dix prochaines années.

Ludovic Herschlikovitz

Les principaux services en baisse ou stables par rapport à l’an passé 

  • Audition
  • Téléphonie et abonnements (téléphonie, vidéo-surveillance) 
  • Clubs et associations 
  • Garde de nuit à domicile 

Les principales hausses sur une année 

  • Mutuelle
  • Transport (essence)
  • Services à domicile (aide de jour, ménage, jardinage)
  • Livraison de repas à domicile
  • Emménagement / Déménagement
  • Dépassement d’honoraires santé

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut