Confinement : Les astuces d’Optic 2000 pour prendre soin de sa vue

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Pour répondre aux questions les plus fréquentes que peuvent se poser les Français concernant leur vue, l’enseigne Optic 2ooo et l’Observatoire de la santé visuelle et auditive du groupement Optic 2ooo partagent leurs conseils et bonnes pratiques pour prendre soin de ses yeux durant le confinement.

Lentilles ou lunettes ?

Beaucoup se posent légitimement la question du port des lentilles de contact compte tenu des modes de transmission du Covid-19. À ce jour, rien ne démontre la dangerosité des lentilles, même si Optic 2ooo recommande la plus grande prudence :

  • se laver minutieusement les mains à l’eau et au savon avant toute manipulation, puis les sécher avec une serviette propre ;
  • nettoyer les lentilles (bimensuelles ou mensuelles) en suivant les instructions du fabricant, et avec la solution d’entretien indiquée par son ophtalmologiste ;
  • après la pose, vider les étuis, les sécher et les laisser ouverts. La solution d’entretien doit être renouvelée après chaque usage ;
  • respecter les fréquences de port et de renouvellement des lentilles recommandées par son opticien.

Enfin pour les porteurs de lunettes, il est également recommandé de désinfecter les montures et les verres quotidiennement à l’eau savonneuse pour éviter toute contamination.

J’ai les yeux rouges : peut-il s’agir d’une conjonctivite liée au Covid-19 ?

Affection inflammatoire de l’oeil, la conjonctivite peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. Elle peut entraîner :

  • rougeur du blanc de l’oeil et de l’intérieur des paupières ;
  • démangeaison au niveau des paupières qui peuvent être enflées ;
  • sensation de gêne, de picotements, de grains de sable ou d’irritation au niveau de l’oeil conduisant la personne à se frotter les yeux ;
  • écoulement clair et limpide ou au contraire épais et purulent ;
  • paupières collées le matin au réveil ;
  • augmentation du larmoiement ;
  • vision brouillée ou gêne à la lumière, mais sans baisse de l’acuité visuelle.

À l’heure où les pollens sont de retour, certains soupçonnent le virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19, de pouvoir la provoquer. Aucune étude ne permet d’affirmer que la conjonctivite peut y être due, d’autant qu’elle reste rare et s’accompagne le plus souvent des autres symptômes habituels de la maladie. Dans tous les cas, prudence : s’il ne s’agit pas d’une simple allergie mais d’une origine virale ou bactérienne, la conjonctivite est contagieuse.

Pour éviter de la transmettre à ses proches : ne pas frotter ses yeux et bien se laver les mains régulièrement. Si la conjonctivite est virale, il est recommandé de procéder à des lavages au sérum physiologique pour soulager la douleur. Si elle est bactérienne, il pourra être nécessaire de compléter par un traitement antibiotique appliqué localement.

Fatigue visuelle : comment l’éviter ?

Centenaire - Senior - Personne âgée - Lunettes - Vue

En temps normal, les Français passent en moyenne 5 heures par jour sur un écran, en dehors de leur temps de travail !

En période de confinement, et pour occuper leur temps libre, certains pourraient être tentés par une plus longue exposition récréative, en plus du télétravail ou de l’école en ligne.

Cela favorise une fatigue visuelle, caractérisée par des maux de tête, des
picotements, des rougeurs ou encore un assèchement de l’oeil dû à une forte sollicitation. Voici quelques astuces pour s’en prémunir :

  • conserver une distance de 50 à 70 cm entre l’écran et les yeux ;
  • placer son poste de travail perpendiculairement à la fenêtre pour éviter les reflets et éblouissements ;
  • compléter l’éclairage avec une lampe si nécessaire ;
  • si possible, ajuster la hauteur de l’écran pour qu’il soit aligné avec le regard ;
  • faire des pauses toutes les 45 minutes.

Le palming : efficace pour soulager ses yeux

La méthode dite du « palming » consiste à cacher ses yeux de la lumière avec la paume de sa main, et peut aider à les reposer lorsque surviennent les effets de la fatigue visuelle. Une technique recommandée dès que les premiers symptômes se font ressentir ou qu’on observe une baisse de concentration :

  • placer les mains en coque, les doigts bien joints, afin qu’aucune lumière ne puisse passer entre eux. Placer les paumes devant chaque oeil, sans appuyer la main en biais, afin que le bord de celle-ci soit bien contre l’aile du nez et que la lumière ne passe plus ;
  • lorsque l’obscurité est totale, fermer les yeux ; conserver cette position 30 à 45 secondes minimum. Les séquences de « palming » peuvent durer jusqu’à 20 minutes.
Malvoyance et vue des personnes âgées et seniors

Enfants : 4 conseils pour protéger leur vue

Tout comme les adultes, beaucoup d’enfants passeront plus de temps que d’habitude sur les écrans pour se divertir.

La lumière bleue générée par les écrans n’est pas totalement filtrée par le cristallin des enfants, dont les yeux sont encore en cours de développement. Or celle-ci provoque des effets toxiques sur la rétine à long terme, qui peuvent directement affecter leur acuité visuelle mais également leur qualité de sommeil et leur développement cognitif.

Voici 4 astuces à mettre en place pour limiter les risques :

  • avant 3 ans, pas d’écran sans interaction parentale pour éveiller l’enfant ;
  • pas de 3D avant 5 ans qui pourrait engendrer une fatigue visuelle précoce due
  • aux efforts que devraient faire les yeux pour s’adapter ;
  • définir des objectifs et limites à l’utilisation des écrans ;
  • limiter l’exposition aux écrans le soir avant le coucher et dans le noir.

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page