Crise des EHPAD : Kaspard mise sur l’IA pour améliorer la qualité de vie des séniors et des soignants

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EHPAD & MAISONS DE RETRAITE

Partager cet article

D’un côté, des scandales qui semblent se succéder, révélant les mauvais traitements infligés aux pensionnaires de certains EHPAD. De l’autre, des grèves menées par des équipes de soignants épuisés et lassés de leurs conditions de travail. Une dichotomie qui illustre parfaitement le travail d’équilibriste imposé aux établissements accueillant des personnes âgées. Pour concilier qualité des soins apportés aux séniors tout en déchargeant aux maximum les intervenants, la société Kaspard a développé une solution basée sur l’IA. Un dispositif inédit de détection, de prévention et d’analyse des chutes qui a déjà séduit 150 établissements de santé en France et en Belgique.

Retrouvez Kaspard sur son stand au Festival SilverEco Bien-Vieillir 2022.
Rendez-vous les 12 et 13 septembre prochains au Palais des Festivals de Cannes !

Pass B2B Pro gratuit dans la limite des places disponibles.

Un outil bénéfique pour les résidents et les soignants

En France, chaque année, 2 millions de personnes âgées chutent. 12 000 d’entre elles décèdent même des suites de leurs blessures. Des chiffres qui donnent le vertige, et qui illustrent l’importance pour les professionnels de la santé de disposer d’outils leur permettant de lutter contre ce fléau.

En rupture avec toutes les autres solutions disponibles sur le marché, la solution inédite développée par Kaspard se distingue par sa technologie de pointe non-intrusive, fiable (99,3 % de chutes détectées), sans contact et facile à installer comme à déplacer. L’alarme de détection de chute permet aux équipes soignantes d’être alertées en temps réel de toute chute d’un résident mais aussi lorsqu’il sort de son lit en pleine nuit, après un délai personnalisable chambre par chambre, en fonction de l’état de santé de chaque résident. Les soignants n’ont alors plus à ouvrir toutes les portes des chambres, pratique jusqu’alors indispensable mais parfois délétère : on estime ainsi que la nuit, 49% des chutes surviennent après un réveil provoqué par l’ouverture d’une porte ou une stimulation lumineuse involontaire.

La charge mentale des soignants est un réel enjeu. Grâce à ce système horodaté et aux alertes qui sont générées automatiquement, le personnel peut réagir rapidement tout en laissant un maximum d’intimité aux résidents. Notre solution leur permet ainsi de se décharger psychologiquement. Ils ne craignent plus qu’un accident se produise et n’ont plus peur de trop s’attarder auprès d’un résident en se demandant ce qu’il peut se passer dans les autres chambres. Quant aux résidents, ils savent qu’une intervention rapide aura lieu en cas de problème et osent davantage se lever et se déplacer localement.
Kaspard leur offre ainsi davantage d’autonomie et de mobilité, et leur permet de regagner confiance.

Olivier Lenoir, Directeur des ventes chez Kaspard


Une technologie de pointe basée sur l’intelligence artificielle

La solution Kaspard est dotée d’un algorithme embarqué qui analyse les situations et traite les informations. Elle utilise un capteur de distance qui reconstitue le relief de la chambre sous forme de nuage de points qui sont ensuite comparés instant après instant pour déterminer précisément les mouvements et leur emplacement. L’information arrive sous forme de nuage de points et il n’y a donc pas d’image, ce qui rend le dispositif strictement non intrusif et donc respectueux de la vie privée des résidents.

À date, le capteur a identifié plus de 600 scénarios possibles par chambre, permettant d’écarter toute fausse alerte. Un résident peut ainsi se lever pour aller aux toilettes, ou se baisser pour rattraper un objet tombé au sol sans qu’une alerte ne soit donnée.

Analyse et suivi pour optimiser les soins aux résidents

La solution Kaspard permet également aux soignants de comprendre les causes des chutes des séniors et l’évolution de leurs comportements grâce à des rapports d’activités quotidien. De plus, les équipes soignantes peuvent analyser les chutes en les visionnant sous forme d’animations 3D rejouant la séquence de chute par une sélection temporelle. Les données sont également accessibles à distance, avec des options de tri des informations pour permettre une prise en charge pluridisciplinaire.

Pour bien optimiser et individualiser les soins apportés aux séniors, il est primordial de décortiquer leurs comportements nocturnes dans le plus strict respect de leur vie privée. En ayant accès à toutes ces informations et aux pics d’activités par chambre, les équipes soignantes peuvent ainsi mieux organiser la surveillance et apporter, si besoin, des améliorations d’ergonomie à la chambre. Pour les résidents et leur famille, c’est un gage de confiance et de sécurité. Le système n’est pas intrusif puisqu’il n’y a ni vidéo, ni prise de son et aucun transit par le cloud ou par internet.

Olivier Lenoir, Directeur des ventes chez Kaspard

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut