Crise des métiers de l’humain : la mobilisation se poursuit en Île-de-France

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : POLITIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La CNAPE, la FEHAP Île-de-France, la FAS Île-de-France, Hexopée, Nexem Île-de-France, l’Unapei Île-de-France, UNA Île-de-France, l’URAJH Île-de-France et l’Uriopss Île-de-France, aux côtés de leurs adhérents, annoncent dans un communiqué la poursuite de leur mobilisation autour des tensions critiques en termes de ressources humaines dans les secteurs de la santé et des solidarités, qui mettent en péril la qualité des soins et des accompagnements apportés aux personnes vulnérables.

solidarité mains groupe

Des tensions majeures en termes de recrutement et de fidélisation

Depuis de nombreuses années, les champs du grand âge, du handicap, de la lutte contre l’exclusion, de la protection des personnes vulnérables, de la protection de l’enfance et de la santé connaissent des tensions majeures en termes de recrutement et de fidélisation.

La crise que nous traversons, liée à la pandémie de Covid-19, n’a fait qu’accroître ces difficultés, alors même que les professionnels de ces secteurs continuent à s’investir sans compter afin d’assurer leurs missions essentielles à notre société.

À l’échelle nationale, ce sont 10 millions de personnes vulnérables, soit 15% de nos concitoyens, qui ont besoin de l’aide de nos professionnels.

À l’échelle francilienne, au moins 6.5% des effectifs théoriques sont actuellement non pourvus, plus de 3000 postes sont vacants, les équipes sont épuisées, les élèves en formation initiale se raréfient.


La CNAPE, la FEHAP Île-de-France, la FAS Île-de-France, Hexopée, Nexem Île-de-France, l’Unapei Île-deFrance, UNA Île- de-France, l’URAJH Île-de-France et l’Uriopss Île-de-France, ont ainsi multiplié les initiatives visant à porter haut et fort la parole des établissements et services privés non lucratifs sanitaires, sociaux et médico-sociaux, des publics fragiles ainsi que de leurs proches, particulièrement inquiets pour leur avenir.

Le 25 janvier 2022, cette mobilisation interfédérale francilienne se poursuit, à travers l’envoi massif de courriers d’alerte à l’ensemble des Maires et des conseillers départementaux de la région.

L’urgence est plurielle

  • Reconnaitre l’engagement de tous les professionnels à travers des rémunérations justes et équitables ;
  • Apporter une réponse coordonnée aux problèmes d’attractivité de nos secteurs, en faisant de la Conférence des métiers, annoncée pour le mois de février, le lieu d’engagements financiers à la hauteur des enjeux et des besoins de notre secteur ;
  • Prendre des engagements politiques et financiers forts pour garantir une réelle effectivité des droits des personnes vulnérables.

Source : Communiqué CNAPE, FEHAP Île-de-France, FAS Île-de-France, Hexopée, Nexem Île-de-France, Unapei Île-deFrance, UNA Île- de-France, URAJH Île-de-France et l’Uriopss Île-de-France


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut