De nombreux seniors sud-coréens préfèrent la prison à la retraite

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INTERNATIONAL

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Comme plusieurs pays asiatiques, la Corée du Sud fait face à un vieillissement plus que rapide de sa population, une situation qui ne plait guère aux sud-coréens puisque la charge financière menace de s’alourdir considérablement dans les années à venir.

Insolite mais pourtant bien réel : de nombreux retraités préfèrent aller en prison plutôt que de faire face aux difficultés économiques.

Prison française France incarcération seniors personnes âgées

Les seniors commettent volontairement des délits

En Corée du Sud, nombreux sont les retraités qui commettent des délits, et ce, volontairement, dans l’objectif d’aller en prison, où ils seront logés, vêtus, soignés et nourris. Une fois relâchés, ils récidivent.

D’après le ministère de la Justice, c’est la première fois que le nombre de détenus de plus de 60 ans dépasse de 10% le nombre total des détenus.

« Les personnes ayant dépassé la soixantaine représentent 19,2 % de la population, ce qui fait augmenter le nombre des détenus âgés », a indiqué aux journalistes un représentant du ministère de la Justice.

Il a également expliqué que de nombreux retraités se faisaient mettre en prison de manière délibérée afin de « joindre les deux bouts » ; par ailleurs, les retraités seraient mieux en prison qu’en liberté car ils y feraient des travaux plus faciles : coller des enveloppes et des paquets par exemple.

Un phénomène dû à la situation démographique en Corée du Sud

Senior coréen perception de classeEn 2013, 3 jeunes actifs coréens travaillant dans un domaine porteur de croissance finançaient le train de vie d’un senior de plus de 65 ans, selon des chiffres publiés par l’ONU et Statistics Korea.

En Corée du Sud, la population active âgée de 25 à 49 ans représente 19,7 millions de personnes, tandis que la population âgée (65 ans et plus) s’élève à 6,1 millions. D’ici 2023, on estime que deux jeunes actifs devront financer un seul senior.

Jusqu’à récemment, la Corée du Sud n’avait pas de système de retraite pour les personnes âgées. Les habitants devaient eux-mêmes prévoir leur avenir en faisant des économies et en étant soutenus par leurs enfants.

Actuellement, les retraités qui n’ont pas réussi à mettre de côté leur argent et qui ne sont pas soutenus par leurs familles touchent une retraite mensuelle oscillant entre 180 et 275 euros, soit à peine de quoi se nourrir.

Le suicide des seniors sud-coréens, un phénomène préoccupant

Population asiatiquePar ailleurs, 1 senior coréen sur 20 rapporte avoir eu des pensées suicidaires ou macabres au cours des dernières années.

Depuis 12 ans, la Corée du Sud affiche le plus fort taux de suicide de personnes âgées parmi les pays membres de l’OCDE. En 2014, un sondage mené par Statistics Korea avait établi que les personnes âgées étaient de 1,4 à 2,9 fois plus susceptibles de passer à l’acte que les autres groupes démographiques.

Source : fr.sputniknews.com


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page