De plus en plus de personnes âgées sont isolées et vivent dans la rue

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

A l’approche de l’hiver, il est important de noter que de nombreuses personnes âgées sont en situation d’isolement, de précarité, voire vivent dans la rue chaque jour. Vivre dans la rue n’est pas un choix, mais une condition de vie imposée à de nombreux seniors du fait de l’augmentation des prix, des faibles revenus…

Isolement, précarité et pauvreté des seniors

Les personnes âgées exposées à la pauvreté

Il existe des disparités chez les seniors et plusieurs ont du mal à finir le mois. D’ailleurs, 24% des personnes surendettées en France sont des seniors. D’après des chiffres de la Croix Rouge, 2% des SDF auraient plus de 65 ans, soit plus de 2 000 seniors qui dorment dehors chaque nuit.

On évalue à plus d’un million le nombre de personnes âgées qui, en 2018, seront en dessous du seuil de pauvreté. Par ailleurs, de plus en plus de sans abri sont soit des travailleurs pauvres soit des personnes âgées.

Lire aussi : Solitud’écoute : un numéro vert pour lutter contre l’isolement des seniors

Isolement, précarité et pauvreté des seniors

Pas de profil type de senior SDF

« À peu près 10% de la population que nous rencontrons sont des personnes âgées avec une retraite insuffisante et des travailleurs en CDD ou à temps partiel qui vivent dans la rue ou leur voiture », explique Annie Bourdil, directrice générale de la Croix-Rouge française.

L’isolement des personnes âgés en chiffres

  • ¼ des personnes isolées en France sont des seniors de plus de 75 ans
  • 28% des personnes âgées isolées pensent que leur entourage ne s’intéresse pas vraiment à eux
  • 52% des personnes isolées n’ont pas des relations avec leurs voisins (contre 38% en 2010)

source : rapport de La Fondation de France.

Lire aussi : Ces 10 pays où il ne fait pas forcément « bon vivre » pour les seniors

Nuit des sans abris au Québec« Chaque personne à une histoire différente qui les amène à être dans la rue. Dernièrement, on constate beaucoup plus de personnes âgées, d’autochtones, d’adolescents et de femmes qui se retrouvent sans logis.

Ils n’ont plus d’endroit où aller, donc la seule solution c’est de vivre dans la rue », affirme Patrick Conroy, co-porte-parole de la Nuit des sans-abri.

La Nuit des sans-abri au Québec

Chaque année au Québec, la Nuit des sans-abri se tient le 3ème vendredi du mois d’octobre. Ce sera donc le 21 octobre pour l’année 2016.

Cette soirée réunit des personnes de tous les âges et de tous les milieux pour partager un moment de solidarité et de convivialité, l’occasion de rappeler que de plus en plus de personnes âgées et d’adolescents vivent dans la rue.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut