En Tunisie un hôtel de luxe pour personnes atteintes d’Alzheimer voit le jour

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La première résidence pour personnes âgées dépendantes et atteintes de la maladie d’Alzheimer en Tunisie ouvrira ses portes en octobre prochain à Hammamet, dans un hôtel reconverti. Cette structure d’accueil est destinée aux ressortissants français et européens. 

Tunisie-TunisReconvertir des complexes hôteliers abandonnés en résidences pour les seniors atteints d’Alzheimer

La Tunisie figure depuis 1960 parmi les destinations touristiques les plus prisées en Méditerranée. La dernière décennie a pourtant vu la fermeture de nombreux hôtels en raison de
problèmes fonciers, de décisions de justice ou de décisions administratives de fermeture, ou, de manière plus récente,  de la crise du secteur touristique suite à des attentats.

Carthagea, une société de droit tunisien créée par Alexandre Canabal, a décidé de faire du passé maison neuve en reconvertissant certaines infrastructures en résidences pour personnes âgées dépendantes et atteintes de la maladie d’Alzheimer. Cette démarche bénéficie de l’appui du gouvernement tunisien… mais aussi des ministères français de la Santé, du Tourisme, et de l’Emploi. Et pour cause, cette résidence est ouverte aux ressortissants français.

La première « résidence » de ce type ouvrira ses portes en octobre prochain, au sein de l’hôtel Saphir Palace & SPA à Hammamet. Elle offrira à 204 résidents français un décor luxueux, en front de mer, et spacieux, avec un terrain de plus de 2.5 hectares, ainsi que des services spécifiques adaptés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

La Tunisie mise t-elle sur la Silver économie ?

Mettre des locaux préexistants au service des personnes âgées représente naturellement une économie de temps et d’argent considérables, mais l’intérêt de ce projet, selon les autorités tunisiennes, réside également dans son potentiel de création d’emplois. Il est pour la Tunisie l’occasion de re-dynamiser directement trois secteurs, la santé, le tourisme et l’emploi, et indirectement les secteurs des transports et de la formation professionnelle.

L’ouverture de ce premier établissement mobilisera quelques centaines d’employés; ce projet devrait par ailleurs permettre de créer quelques 16.000 emplois pérennes en Tunisie.

D’autres offres directement destinées aux seniors français et européens ont été mises en place par les groupes hôteliers tunisiens, à l’instar de Seabel Hotels Tunisia.

Quel avenir pour le projet Carthagea ?Logo Olivier-CARTHAGEA

Carthagea a déjà repéré 40 autres établissements susceptibles d’être réaménagés, avec une capacité de 250 chambres, et prévoit de faire venir près de 10.000 patients en Tunisie. Chaque unité résidentielle devrait générer 400 emplois, personnel hôtelier, personnel médical, auxiliaires de vie, etc.

L’objectif de Carthagea est également de mettre en branle la machine législative tunisienne afin qu’elle définisse un cadre légal et des normes à même d’empêcher des hôteliers ou affairistes de se saisir de ces projets dans le seul but d’en engranger les bénéfices.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


6 réflexions sur “En Tunisie un hôtel de luxe pour personnes atteintes d’Alzheimer voit le jour”

  1. Booking Tunisie

    La baisse des touriste étant de plus en plus remarquable. Ceci est une très bonne alternative en pensée aux personnes ayant des besoins spécifique !

  2. Il ne s’agit pas de la première résidence hôtelière pour personnes âgées et atteintes de la maladie d’Alzheimer en Tunisie puisque RESORT MEDICAL* a créé ce concept en 2009 et s’est installé à Gammarth. Il est entouré des meilleures cliniques du nord de Tunis. Ce concept est extraordinaire et c’est bien qu’il se développe.

  3. je ne partage pas du tout l’enthousiasme des personnes ayant commenté cet article. Tout d’abord ce projet n’est ouvert qu’aux français. Qui accepterait de laisser partir un proche aussi loin ?
    D’autre part, je pense qu’il y avait des tas de possibilités pour tenter de faire repartir le tourisme. Les personnes agées dépendantes ne dépenseront rien. l’argent ira donc directement dans les caisses de Carthagéa. le pays est considéré comme instable pour les touristes. il ne l’est pas moins pour les personnes agées.Que vont devenir les tunisiens spécialisés dans le tourisme. certes des emplois seront crées mais d’autres vont perdre leur emploi.Il est clair que cela va engendrer une belle rentrée d’argent pour l’état et la société à l’initiative de ce projet, mzid tout cela au détriment des tunisiens eux mêmes

  4. rahali walid

    la bonne question est: cet hôtel ( Saphir Palace ) changera de vocation ou bien restera une unité hôtelière dépend des normes et des lois de l’Office du tourisme Tunisien??? pour nous les inspecteurs, comment pouvons nous inspecter et contrôler cet hôtel? quelles normes on va suivre? quelles lois on va appliquer????

  5. Le concept de Carthagea est différent, il a obtenu le statut de clinique mono-disciplinaire spécialisé Alzheimer, le ratio personnel soiganant/résident est de 1 pour 1 et la qualification minimale est aide-soignante diplomée.
    Les hôtels sont de catégorie 5*,chaque chambre est équipée d’une caméra permettant à la famille de garder un oeil sur son parent H24 via un smartphone et chaque résident est équipé d’une montre connectée pour appeler l’aide soignante et être géolocalisé en cas de besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page