Guide français des villes amies des aînés : les bonnes pratiques à l’intention des acteurs locaux

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement va être examiné au parlement. Dans ce contexte, le « Guide français des villes amies des aînés » coordonné par Pierre-Olivier Lefebvre et Pierre-Marie Chapon offre des pistes concrètes pour adapter la société au vieillissement à travers une boite à outil au service des acteurs locaux qui souhaitent engager une véritable approche positive et active de l’avancée en âge au sein des territoires français.

OMS ville amie des ainés

Un ouvrage pour développer les territoire au service de tous les âges

Pierre-Olivier Lefebvre, délégué général du Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (RFVAA) et conseiller technique à la politique de l’âge auprès du maire de Dijon, et Pierre-Marie Chapon, Docteur en géographie et référent français auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le programme « villes et communautés amies des aînés » sont les auteurs du « Guide français des villes amies des aînés ».ville amie des ainés

Ce guide se veut un instrument au service de la lutte contre l’âgisme, et doit permettre une véritable démarche transversale pour un développement durable des territoires au service de tous les âges.

Image10ieillissement seuil d'incapacitéIl s’agit de « l’ouvrage de référence de l’application à notre pays du programme mondial de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lancé en 2007 ». Il permet aux villes françaises de rejoindre près de 1000 villes à travers le monde qui partagent les mêmes valeurs et ambitions. Actuellement on peut citer par exemple les villes de Dijon, Lyon, Besançon, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Angers, Toulon ou encore le grand Toulouse qui se sont regroupées au sein du Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (RFVAA).

 

Zoom sur le Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (RFVAA)

Le RFVAA, dont les deuxièmes rencontres se sont tenues en juin dernier, est affilié à l’OMS et regroupe 20 villes au total au sein d’une association dont l’objet est de favoriser l’intégration des ainés à la vie urbaine.

Ses objectifs sont les suivats

  • Développer au niveau francophone le réseau international des Villes Amies des Aînés de l’OMS
  • Favoriser les échanges d’informations et de bonnes pratiques entre les acteurs
  • Favoriser les liens et les débats sur le programme Villes amies des aînés
  •  Être force de proposition auprès des pouvoirs publics
  • Créer les conditions d’une meilleure adaptation de la ville aux aînés
  •  Informer et conseiller les acteurs désireux de rentrer dans la dynamique de l’OMS
  • Organiser et participer à des évènements valorisant la démarche Villes Amies des Aînés
  •  Mettre en place des outils de réflexion, d’évaluation et d’action sur l’environnement bâti et social des seniors

> Télécharger le Guide mondial des Villes-amies des aînés


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “Guide français des villes amies des aînés : les bonnes pratiques à l’intention des acteurs locaux”

  1. Lelièvre René

    Bonjour,
    Tout cela est sûrement très bien mais où et comment se procure-t-on ce guide français ? J’ai cherché et n’ai pas trouvé de téléchargement.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page