Inauguration d’un habitat inclusif à Zillisheim (68) Colocation pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer portée par le Groupe Associatif Familles Solidaires

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Les portes ouvertes de l’habitat inclusif se tiendront le 15 mars de 14h à 16h30, 6 rue du repos à Zillisheim (68). Un événement placé sous le double Patronage du Ministère chargé de l’Autonomie et du Ministère chargé du Logement.

Un habitat inclusif dédié aux malades Alzheimer

Démarré en 2018, le projet de colocation inclusive ouvre ses portes aux premiers habitants en mars 2022 : huit colocataires emménageront en mars dans cet habitat partagé et accompagné, entièrement adapté et évolutif, imaginé par et pour des personnes fragilisées par la maladie d’Alzheimer.

Le projet d’habitat s’étend sur une surface de 290 m², dont 8 chambres privatives de 12 m² à 14 m² et 1 espace de vie commun de 97 m² avec une cuisine ouverte sur le séjour spacieux, dans lequel diverses fonctions se dessinent.

La domotique vient soutenir l’accompagnement au quotidien des personnes : des rails plafonds sont prévus dans les chambres pour faciliter le transfert des personnes à mobilité réduite, le système Cocoon Care pour la détection de chute, les lumières de type circadiennes dans les espaces de vie pour accompagner le rythme biologique des habitants et professionnels intervenant sur place.

Les approches non médicamenteuses sont au cœur du projet, notamment le projet de cabine de réminiscence est un espace dédié au moment d’activation du souvenir et à l’expérimentation de la “Thérapie du voyageur”, mais aussi le chariot Snoezelen.

L’aide à la vie partagée

Le projet vise à préserver l’autonomie des personnes malades, à respecter leur rythme de vie, à prendre en compte leurs envies et besoins et à entretenir leurs relations sociales et familiales. Il s’agit de les accompagner, si possible, jusqu’à la fin de la vie, dans les meilleures conditions de confort matériel, psychologique et humain.

Le projet de vie sociale et partagé est coconstruit avec les colocataires, leurs proches aidants, mais aussi avec les partenaires territoriaux. La vie partagée est coordonnée par une animatrice de la vie sociale et partagée, dont le poste est financé par le forfait habitat inclusif ARS Grand-Est.

L’accompagnement à domicile sous forme de coopérative

L’enjeu de l’accompagnement à domicile au sein de cette colocation est essentiel. Afin de répondre aux problématiques de l’accompagnement professionnel classique, Familles Solidaires a initié un nouveau mode d’accompagnement à domicile d’inspiration hollandaise.

TECAP, c’est le nom du service d’aide à la personne qui accompagnera au quotidien les habitant·e·s de la colocation. Présentes 24/7, les professionnelles seront là pour veiller sur les colocataires, les aider et les stimuler dans leur vie quotidienne.

Le centre d’expertise de Familles Solidaires formera l’équipe dédiée aux spécificités de l’habitat inclusif, en réponse aux enjeux du secteur de l’accompagnement à domicile et à l’inadaptation de la majorité de ces services.

Après trois années de montage du projet, TECAP voit le jour et a recruté son équipe ! Destinée à intervenir dans la colocation puis dans ses alentours proches, c’est une entreprise de services à la personne sous forme de coopérative. L’équipe est composée de 14 personnes qui s’auto-organisent et maitrisent leurs conditions de travail en redonnant du sens au métier de l’accompagnement.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page