« J’y suis j’y reste » volet 2, un documentaire sur les motivations des personnes âgées à rester chez elles

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : BIEN-VIVRE CHEZ SOI

Partager cet article

Le 10 février dernier à Paris, à l’occasion des 3ème Assises de l’habitat Leroy Merlin, le Film documentaire « J’y suis, j’y reste 2 » a été projeté en avant première.

Ce second volet vient compléter un premier documentaire diffusé en 2013 sur le soutien à domicile des personnes âgées.

J'y suis j'y reste 2

« J’y suis j’y reste » est un documentaire issu du travail de recherche mené par arie Delsalle, psychanalyste, correspondant Leroy Merlin Source au sein du groupe Habitat et autonomie. Réalisé en partenariat avec AG2R La Mondiale, ce film a été dévoilé en 2013 et depuis projeté dans une cinquantaines de villes françaises.

Le second volet du documentaire quant à lui présente les résultats de l’enquête menée entre 2013 et 2015, croisant les points de vue des personnes âgées, des proches, des aidants et des professionnels au sujet de « quatre points essentiels », à savoir :

  • La liberté,
  • le confort,
  • le bien-être,
  • la sécurité / les risques.

Présentation du documentaire « J’y suis, j’y reste ! 2 »

Ils vivent en ville ou à la campagne, seuls ou en couple, entourés ou sans proches. Tous veulent rester vivre chez eux.
Ils s’y sentent libres, ressentent le bien-être du corps et de l’esprit, apprécient un confort patiemment construit et éprouvé, mesurent les risques à prendre pour continuer à se sentir vivants.
Comment après 80 ans s’organise la vie chez soi avec l’aide de ses enfants, des aides à domicile, des soignants et, parfois, de l’accueil de jour ?

Si l’immense majorité des français expriment le souhait de vouloir vivre à leur domicile le plus longtemps possible, il y a débat sur les les moyens et les solutions à mettre en place pour répondre à ce souhait. Comment « rester chez soi » le plus longtemps possible ?

Vidéo du documentaire « J’y suis j’y reste! 2 »


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut