La dépendance mal anticipée par les seniors

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Les récentes annonces en demi-teinte de l’exécutif, visant à minimiser l’impact de l’abandon définitif de
la loi Grand âge et autonomie, peinent à répondre pleinement aux enjeux concernant la dépendance, qui
reste difficile à anticiper pour les seniors.

72,82 % des seniors n’ont aucune idée du budget à investir pour adapter leur logement.

Alors que seulement 30 % d’entre eux envisagent leur placement en EHPAD en cas de perte d’autonomie, le « virage domiciliaire » se confirme mais quelques incertitudes sur le sujet de l’adaptation du logement demeurent et les contours des nouvelles aides annoncées attendent encore d’être précisés. Afin de mieux appréhender les attentes des seniors et de proposer des solutions concrètes pour faciliter leur quotidien, la start-up toulousaine Bonjour senior a mené une enquête auprès de 800 seniors âgés de 65 à 90 ans sur la prise en charge de la perte d’autonomie et les solutions de maintien à domicile.

L’adaptation du logement au vieillissement, une problématique cruciale pour permettre le maintien à domicile

Globalement bien portants (82,25 % de seniors se considèrent en effet complètement autonomes), les plus de 65 ans n’anticipent ni les situations de dépendance ni l’adaptation de leur logement. Malgré une image globalement négative des EHPAD (41,5 % des seniors ont une image dégradée de l’EHPAD depuis la crise sanitaire) et un habitat souvent mal agencé et peu accessible, les seniors semblent se sentir peu concernés par les questions d’accessibilité ou de sécurité de leur lieu de vie. 59,25 % des plus de 65 ans interrogés considèrent en effet que leur logement est adapté au vieillissement, quand dans les faits, le Gouvernement notait dès 2016 que « 6 % seulement des logements sont adaptés à la vie quotidienne de personnes en perte d’autonomie, et 450 000 chutes ont lieu chaque année, dont 62 % à domicile. ».

Pour répondre à cette problématique, l’annonce de la création de MaPrimAdapt’ pour soutenir l’adaptation du logement début 2022 devrait permettre d’adapter 425 000 logements.

Cependant, en matière d’accès aux dispositifs d’adaptation du logement pour les seniors, Jean Castex le
reconnaissait lui-même le 23 septembre dernier, il s’agit d’un « parcours du combattant ».

Ainsi, 72,82 % des seniors n’ont aucun ordre d’idée du budget à investir pour adapter leur logement et
parmi eux, 64,29 % souhaitent investir moins de 2 000 €. Un budget en net contraste avec le coût réel
d’une adaptation lourde du logement, généralement conséquent (en moyenne entre 4 000 à 8 000 € pour
l’installation d’un monte-escalier, environ 5 000 € pour une douche sécurisée
).

Et si de nombreux dispositifs permettent d’aider à financer les travaux d’adaptation, les plus de 65 ans
manquent d’informations sur ces sujets. 54,5 % seulement des personnes interrogées savent qu’elles
peuvent bénéficier d’avantages fiscaux tels que le crédit d’impôt ou la TVA réduite (pourtant accessibles
à tous les contribuables seniors qu’ils soient imposables ou non). Les aides des caisses de retraite restent,
elles aussi, trop peu sollicitées par les assurés. 52,5 % des personnes interrogées seulement savent
qu’elles peuvent être aidées par la CNAV ou la MSA. Et même lorsque les personnes sont informées,
les démarches pour en bénéficier sont souvent lourdes et complexes et ces dispositifs ne couvrent pas
suffisamment les frais engagés.

Crédit : Communiqué de presse bonjoursenior.fr

Faciliter le parcours des seniors dans l’accès aux solutions alternatives de maintien à domicile

Budget non adapté, manque d’information, aides multiples et complexes d’accès… le constat concernant la
dépendance et l’adaptation du logement des seniors confirmé par les résultats de cette enquête appelle à
trouver des solutions concrètes, complémentaires aux efforts des pouvoirs publics.

C’est pour répondre à ce besoin qu’en 2018, Marc Waller et Jérémy Dols décident de créer Bonjoursenior.fr,
le premier site généraliste dédié à l’accompagnement des seniors dans leur choix de produits et services.

Portail dédié aux problématiques quotidiennes des personnes âgées ainsi qu’aux solutions de maintien à domicile, Bonjoursenior.fr propose un catalogue complet et entièrement gratuit de produits et services dédiés à l’autonomie et aux questions de l’âge. Sont mis à disposition des seniors des informations sur les
aides et démarches, des guides pratiques, un comparateur en ligne indépendant de produits et services,
une assistance conseil ainsi qu’un accompagnement de projet individuel et personnalisé.

Notre objectif est de créer une véritable passerelle entre les seniors connectés et les dernières innovations en matière de Silver Économie. Afin de garantir un service accessible à tous, nous avons fait le choix de proposer une plateforme entièrement gratuite pour nos aînés. Ce positionnement est un marqueur fort de notre volonté en tant que start-up, d’apporter un accompagnement complémentaire aux initiatives et dispositifs publics en matière de grand-âge.

Marc Waller, co-fondateur de Bonjoursenior.fr.

L’expertise de Bonjour Senior se décline ainsi sur l’ensemble des thématiques du « bien-vieillir » (adaptation du logement, services à la personne, téléassistance, hébergement spécialisé…). Forte d’un réseau qualifié de 200 artisans et prestataires de services dans toute la France, la start-up toulousaine emploie également une équipe de 7 téléconseillers chargés d’assurer un suivi personnalisé de l’ensemble des projets.

Les demandes que nous recevons sont très diverses et peuvent concerner un projet d’aménagement, un
besoin en matière de service à la personne ou de conseil concernant des démarches administratives et
financières. Notre équipe a pour mission de trouver une solution à chaque problématique rencontrée par
les seniors qui utilisent notre plateforme
.

Marc Waller

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page