La Maison d’Harcourt, une « lieu à vivre » novateur pour les personnes âgées

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Présenté comme un véritable « lieu à vivre », la Maison d’Harcourt est un projet novateur. Il est le fruit d’une collaboration entre le Public et le Privé. La Maison d’Harcourt est conçue pour accueillir des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
A terme, la Maison d’Harcourt emploiera 160 salariés à temps plein, ce qui correspond à la création de 80 postes en 10 ans.

La maison d'HarcourtUn projet novateur lancé en 2010

Le 18 janvier 2010, sur le site de l’actuelle maison de retraite d’Harcourt, le « premier bois » de la future résidence pour personnes âgées a été inauguré en présence de Fabienne Buccio, Préfète de l’Eure, Alain Le Vern, Président du Conseil Régional de Haute Normandie, Jean Louis Destans, Président du Conseil Général de l’Eure, Alain Vannier, Maire d’Harcourt et Président du Conseil d’Administration, Daniel Bussy, Directeur d’EHPAD* et Franck Ailloud, Président de Spie batignolles immobilier.
Ce « Premier Bois », l’équivalent d’une première pierre, signifie le démarrage des travaux du projet ambitieux de la reconstruction de la Maison de Retraite d’Harcourt. Le bâtiment destiné aux personnes âgées dépendantes a été majoritairement réalisé en bois. Il comprendra également une unité de vie destinée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Une résidence pour les personnes mais aussi pour les malades AlzheimerMaison d'Harcourt-3

Avec 214 chambres dont 34 dédiées aux malades d’Alzheimer, l’ouvrage développe une surface de 14 200 m² SHON, toute en rez-de-chaussée, étendu sur un terrain de 3,2 hectares.
La résidence sera aménagée en trois espaces différents et bénéficiera d’une orientation bioclimatique :

  • Le forum tempéré (au sud), véritable rue piétonnière couverte proposant des services variés tels qu’une cafétéria, une boutique, un salon de coiffure, une agence postale, des lieux d’animation et de restauration. Il sera également ouvert aux habitants d’Harcourt,
  • Les unités d’hébergement réparties en pétales sur le parc et orientées est/ouest,
  • Les équipements techniques et logistiques au nord.

Le projet est livré en deux tranches sans interrompre l’activité de l’actuelle maison de retraite.
Spie batignolles immobilier en sa qualité de promoteur associé à Spie batignolles s’occupe de réaliser la construction du bâtiment. La société Cofely en assure la maintenance pendant 30 ans. Le Crédit foncier a pris en charge l’ensemble du montage financier. Parmi les autres acteurs clés du projet : l’agence d’architecture Brossy & Associés (concepteur), SOGETI / HDM (bureau d’études) et l’entreprise locale Cuiller (ossature bois, menuiserie, charpente).

Vers une nouvelle approche de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD

Maison d'Harcourt-2Fort d’une réflexion menée par une équipe pluridisciplinaire conduite par le Directeur de l’EHPAD d’Harcourt, Daniel Bussy, qui compte déjà à son actif la réalisation de 7 maisons de retraite, le projet anticipe d’ores et déjà les besoins des personnes âgées de demain.

Les attentes en termes de qualité de vie et de confort des personnes âgées et du personnel soignant qui les encadre ont fortement évolué ces dernières années. L’allongement de la durée de vie et l’augmentation du niveau de dépendance ont contribué aux réflexions

En amont, pour connaître les grandes tendances de l’évolution sociétale concernant les personnes âgées, le Docteur Françoise Kourilsky, sociologue, a été consultée de même que des psychologues et des ergonomes.

En parallèle, un questionnaire a été diffusé auprès d’un échantillon représentatif d’habitants, qui se sont exprimés sur la question suivante : « Comment imaginez-vous votre maison de retraite ? ». Le personnel hospitalier s’est également exprimé.

Les informations recueillies lors de ces différentes consultations ont été prises en compte lors de l’élaboration du programme. Ce programme devant aboutir à un équipement répondant aux besoins de l’ensemble de ses usagers.

A titre d’exemple :

  • une augmentation de la dimension des lits, désormais adaptés à l’évolution en taille de la population et souvent confrontée à des problèmes liés à l’obésité,
  • Des locaux et des équipements techniques visant à faciliter le travail du personnel,
  • Le plus grand respect de l’intimité possible avec pour chaque chambre une sonnette extérieure, une boîte aux lettres personnelle, un placard passe linge ne nécessitant pas de rentrer dans les chambres,
  • Certaines personnes âgées résident désormais en maison de retraite en couple. D’autres créent des rencontres sur place, ce qui entraîne la formation de nouveaux couples. Partant de ce constat, des chambres avec lits doubles ont été prévues. De plus, chaque chambre dispose d’un accès commun avec la chambre voisine, permettant ainsi de réunir deux chambres pour un couple, tout en conservant un espace privatif (salle de bain individuelle notamment),
  • La Maison d’Harcourt a été conçue exclusivement de plein pied avec une intégration dans un parc arboré et des espaces potagers.

 

Une créativité dans la conception et « des choix constructifs générateurs de gaîté et de joie de vivre »Maison d'Harcourt

Le vieillissement est souvent synonyme d’isolement et de tristesse. De ce fait, Daniel Bussy, Directeur de l’EHPAD, les équipes de Spie batignolles, l’architecte M Brossy et le bureau d’études Sogeti / HDM, ont recherché un équilibre entre le respect de l’individualité des résidents et l’absolue nécessité qu’ils ne se sentent jamais isolés du monde extérieur. Ils auront toujours accès à l’animation ambiante et à la végétation extérieure, avec une utilisation maximale de la lumière naturelle.

Une étude approfondie sur le champ de vision des résidants qu’ils soient dans leur lit, dans leur salle de bain ou dans leur loggia a été menée afin qu’aucun obstacle visuel ne gène la vue sur les parcs extérieurs et les couloirs de l’établissement.
Cette étude a été croisée à une réflexion sur l’apport naturel des rayonnements solaires pour optimiser les consommations énergétiques (essentiellement énergies renouvelables), et les circulations d’air neuf.

Chaque chambre de 24 m² communique directement sur le parc par une loggia, pièce semi-tempérée baignée de lumière naturelle. La porte de chacune des chambres dessert une rue/couloir. La chambre dispose d’une partie vitrée pour permettre une vue sur les couloirs en permanence. Un store intégré dans cette fenêtre permet de conserver l’intimité du résident, si tel est son choix.

Les unités de vie sont organisées de façon rayonnante, afin de rappeler un esprit de quartier et un sentiment d’appartenance. Tous les couloirs bénéficient de la lumière naturelle. L’unité dédiée aux malades d’Alzheimer est détachée et donne sur un jardin sécurisé.

Permettre à tous de profiter d’un cadre de vie exceptionnel

Le dialogue étroit entre les acteurs de ce PPP a conduit à des choix techniques et organisationnels pour un coût global maîtrisé. La Maison de retraite d’Harcourt sera donc un lieu, accessible au plus grand nombre. Le prix de journée de l’hébergement par résident sera d’un peu moins de 59 € par jour.
Actuellement, il est d’environ 44 € par jour, mais nombre de chambres accueillent 2, 3 ou 4 résidents.

Le développement durable au cÅ“ur du projet Maison d’Harcourt

La prise en compte de la dimension environnementale dans le projet est intervenue pour 1/3 dans la sélection du groupement retenu.

Le bâtiment est chauffé à 81% par une chaudière bois, soit un facteur d’émission de CO² quasi nul. Il dispose d’un système de pompe à chaleur pour un rayonnement chaud et rafraîchissant par le sol pour les parties communes et par des panneaux radiants réversibles (chaud/froid) au plafond des chambres.

L’eau chaude est produite par la chaudière bois et pour partie par 180 m² de panneaux solaires. L’optimisation des apports solaires naturels cumulés à tous les autres paramètres (dont l’orientation des bâtiments) permet ainsi la réalisation d’un bâtiment basse consommation (BBC) atteignant le niveau RT 2005 – 50 % pour les hébergements.

De même, l’ossature de l’établissement est entièrement réalisée en bois.

Une charte chantier à faible impact environnemental sera mise en place afin de réduire, gérer et assurer le recyclage des déchets.

Source : communiqué


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

3 réflexions sur “La Maison d’Harcourt, une « lieu à vivre » novateur pour les personnes âgées”

  1. A peine un an après cet article et deux ans après la mise en exploitation de cet EHPAD « exemplaire », l’établissement croule sous ses dettes et son déficit structurel liés aux évaluations budgétaires erronées et à un contrat de PPP conclu totalement en défaveur du contractant public. Les soi disant 160 emplois n’ont jamais pu être réalistes puisque le budget alloué n’en prévoit que 120… Il aurait été judicieux de s’informer sur l’état réel de cet établissement avant de copie coller le dossier de presse de SPIE BATIGNOLLES. Ajoutons à cela que les plafonds doivent tous être changés su fait de problèmes de sécurité liés à la structure bois et que plusieurs défauts de conception entraînent une contamination des circuits d’eau, les contre mesures coûtant plusieurs dizaines de milliers d’euros par an au budget pour ne pas mettre les résidents en danger. Enfin, ces incidents post chantier ne peuvent pas être couverts par les assurances, le si fier directeur ayant, juste avant son départ en retraite, revendu les garanties pour combler le déficit de la première année d’exploitation. Aujourd’hui le site est menacé d’une cession au secteur privé… une belle réussite, vraiment

  2. Je m’immisce ici… J’ai eu beau cherché des informations officielles sur les médias officiels, je n’en ai pas trouvé. Quelles sont vos sources pour avancer ces affirmations ? Êtes-vous un salarié ?

    Quant à votre reproche envers la rédaction de ce site, je me permets de vous répondre que vous êtes sur un site qui relaie les informations sur la filière Silver Economie, non un site d’investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut