La start-up Lifeaz atteint son premier objectif de levée de fonds sur la plateforme de financement participatif Ulule

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La start-up Lifeaz a atteint son objectif initial de 15 000 € sur le site de financement participatif Ulule pour le lancement du premier défibrillateur connecté, véritable arme de lutte contre la mortalité liée aux arrêts cardiaques

Lifeaz défibrillateur connecté promotionLifeaz ou le premier défibrillateur connecté

Il y a un an, Johann Kalchman, Timothée Soubise et Martial Itty créait la start-up Lifeaz afin de lutter contre les accidents cardiaques, qui arrivent en deuxième place des causes principales de mortalité. Le taux de survie à un arrêt cardiaque est actuellement de moins de 5%; il requiert en effet une prise en charge immédiate, dans les 4 minutes, alors que les secours n’arrivent en moyenne que dix minutes plus tard. Lifeaz défibrillateur connecté

L’outil qui donne les meilleures chances de survie à un arrêt cardiaque a été créé il y a trente ans : il s’agit du défibrillateur, qui ne se trouve que rarement chez les particuliers.  Or, 80% des arrêts cardiaques ont lieu à domicile. 

Le défibrillateur connecté Lifeaz a été spécialement conçu pour une utilisation à domicile; ses fonctions permettent de s’assurer à tout moment que l’appareil est opérationnel, et d’en simplifier la maintenance.  Mais l’impact du dispositif va bien au-delà du cadre du domicile : celles et ceux qui souhaiteraient se procurer cet appareil devront tout d’abord suivre une formation qui les rendra à même d’accomplir « les gestes qui sauvent », où qu’ils se trouvent.

Un objectif initial de levée de fonds dépassé

Afin de récolter les fonds nécessaires au lancement de son dispositif, Lifeaz a décidé de faire appel au financement participatif; le 10 mai 2016, elle lance un premier appel à financement sur la plateforme Ulule, premier site de financement participatif européen. Une levée de fonds qui aura démarré sur les chapeaux de roues, puisque la start-up réussit à récolter 6 000 euros le jour même du lancement de l’appel.

Aujourd’hui, Lifeaz a dépassé son objectif initial de 15 000 euros; pour la deuxième étape de financement, la start-up vise désormais les 40 000 euros, un objectif loin d’être inatteignable si on considère le succès fulgurant qu’a rencontré jusqu’à présent le dispositif.

Johann Kalchman, CEO de Lifeaz, présente le défibrillateur connecté Lifeaz sur Bourdin Direct : 


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page