La Vieillesse n’est pas une maladie – Alzheimer, un diagnostic bien commode

Partager cet article

L’ouvrage d’Alain Jean, médecin généraliste et gériatre, s’intitule « La Vieillesse n’est pas une maladie. Alzheimer, un diagnostic bien commode ». Il sortira en librairie le 5 février prochain.

Cet ouvrage aborde les sujets du vieillissement et de la maladie d’Alzheimer en questionnant la vision que l’on en a. Vieillir, ce n’est pas seulement un phénomène physique, c’est aussi un changement de statut social. En effet le regard que notre société porte au vieillissement en conditionne plusieurs aspects.

Et si « Alzheimer » n’existait pas ?La vieillesse n'est pas une maladie

Alain Jean écrit « l’objectif de tout ce livre consiste, en effet, à s’interroger sur la réalité de la « maladie » d’Alzheimer. Et si, pour finir, elle n’existait pas ? Et si, pour aller à contre-courant de l’opinion moyenne, y compris médicale, les choses étaient loin d’être si solidement établies ? Comme on veut, à toute force, nous le faire croire ».

Alors qu’on a longtemps parlé de sénilité, l’augmentation de l’espérance de vie et la place de plus en plus prépondérante de la science et de la médecine ont changé le regard porté sur les personnes âgées souffrant d’un déficit cognitif lié au vieillissement cérébral. Ce « changement de regard » s’accompagne d’une augmentation du nombre de malades Alzheimer.

Or dans son ouvrage, Alain Jean affirme que « poser l’étiquette « Alzheimer » sur une personne ne fait qu’exprimer l’horreur qu’inspire le vieillissement à une société qui se croit éternellement jeune. Et à en exclure une partie de la population. »

Il pose également une question : à force de vouloir maîtriser à tout prix la vieillesse et la mort, n’est ce pas la médecine qui perd la raison ?


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut