Le SYNERPA « salue » les recommandations du rapport de Myriam El Khomri

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : POLITIQUE

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Partager cet article

Aujourd’hui, Myriam El Khomri, ancienne Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, a remis ce jour à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, son rapport sur les métiers du grand âge et de l’autonomie. Dans un communiqué, le SYNERPA a « salué » un rapport qualifié de « pragmatique et précis sur les besoins du secteur » selon les termes.

C’est aujourd’hui que Myriam El Khomri , ancienne Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, remettait officiellement son rapport pour rendre plus attractifs les métiers du grand âge et de l’autonomie, à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé. Un événement que la SYNERPA (Confédération des acteurs privés du Parcours de la Personne âgée) suivait de près.

Et dans un communiqué, la Confédération s’exprimait via sa Déléguée générale, Florence Arnaiz-Maumé :

« Madame Myriam El Khomri a mené une concertation sérieuse et a fait preuve de beaucoup d’écoute. Le SYNERPA salue des propositions objectives devant améliorer l’attractivité du secteur. Ses propositions doivent être suivies d’actes forts. C’est pourquoi, le SYNERPA s’est engagé à former 2 500 personnes en contrat d’alternance ou via la validation des acquis d’expérience (VAE) d’ici 2022. » peut-on lire dans le communiqué.

Alors que le secteur du grand âge devra recruter plus de 300 000 personnes d’ici à 2030 aussi bien dans les EHPAD que pour l’aide à domicile, le rapport de Myriam El Khomri apporte des solutions « concrètes » selon le SYNERPA pour mieux valoriser les métiers, soutenir le recrutement et la formation des collaborateurs. Avec les mesures concernant l’alternance, le SYNERPA dit « se féliciter » de la reprise de plusieurs de ses propositions parmi lesquelles :

  • le lancement d’une campagne de communication et de sensibilisation pour faire connaitre « nos métiers » à l’instar des campagnes de la Police Nationale et de l’Armée ;
  • la suppression du concours d’entrée à l’école d’aide-soignant et intégration de la formation à Parcours Sup ;
  • ou encore la création d’une vraie filière des métiers du grand âge avec une refonte des métiers adaptés aux profils des personnes âgées accompagnées ;
  • etc.

Le communiqué se conclut par : « Après le rapport de Dominique Libault et celui de Myriam El Khomri, le Gouvernement dispose désormais de solides propositions pour poursuivre les concertations et bâtir le projet de loi Grand Age et Autonomie« .


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut