L’EHPAD Hector Berlioz du GROUPE SOS Seniors est désigné comme EHPAD pilote pour les 1ères vaccinations contre la Covid-19

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’Agence Européenne des Médicaments a donné son feu vert pour le déploiement du vaccin Pfizer-BioNTech en Europe le 21 décembre dernier. L’EHPAD Hector Berlioz du Groupe SOS Seniors qui se situe à Bobigny a été désigné comme EHPAD pilote pour administrer les 1ers vaccins au sein de l’établissement.

La France sera livrée d’ici la fin de l’année d’environ 1,16 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 et les premières vaccinations validées par la Haute Autorité de Santé ont débuté en ce début d’année dans les établissements accompagnant les personnes âgées.

Une campagne de communication pour informer

Un grand nombre de Français est réticent face au vaccin. Pourtant, il pourrait bien sauver des vies. C’est pourquoi, le Groupe SOS Seniors prend à cœur de construire et diffuser une vaste campagne d’information pour aider les directeurs d’EHPAD à communiquer auprès des familles, des résidents, mais aussi des salariés.

Pour cela, le Groupe a rédigé un document explicatif de huit pages qui développe le déroulement et l’intérêt de cette première phase de vaccination, ainsi que des affiches et un courrier destiné aux familles qui fait suite à la vaccination d’un de leur proche. Naturellement, ces dernières ont reçu un premier courrier avant la vaccination.

40 résidents concernés et consentants

Naturellement, cet acte médical est réalisé suite au consentement des personnes concernées. Selon les recommandations établies et annoncées par la Haute Autorité de Santé, si une personne n’a développé aucun symptôme du virus dans les 3 mois qui précèdent, elle peut être vaccinée. Les autres devront passer par une visite médicale pré-vaccin pour un check-up complet. En même temps, les patients pourront donner leur consentement.

Ce rendez-vous médical sera assuré soit pas un médecin traitant soit pas le médecin coordonnateur de l’EHPAD. L’objectif est de relever et d’analyser les risques et les bénéfices relatifs à chaque résident.

La campagne de vaccination de 40 résidents concernés a démarré le 30 décembre. Les premières injections ont eu lieu le même jour.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page