Les cosmétiques pour améliorer la santé des seniors ?

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Shiseido a lancé des programmes de formation de maquillage dans 400 maisons de retraite japonaises, avec pour but d’améliorer la qualité de vie des résidents et de venir en aide aux patients atteints de démence.

Cosmétiques démence personnes âgées senior qualité de vie
Shiseido met les cosmétiques au service de la qualité de vie des seniors

Après la musicothérapie, la thérapie cosmétique. Faire du maquillage un outil d’amélioration de la qualité de vie des seniors : c’est le projet ambitieux de Shiseido, société japonaise spécialisée dans les cosmétiques.

Logo Shiseido thérapie cosmétiquesDepuis quelques années, le programme « Shiseido life quality makeup » propose aux personnes atteintes de graves problèmes de peau des séances d’initiation au maquillage. La société japonaise a désormais franchi une nouvelle étape : faire découvrir aux résidents des maisons de retraite les bienfaits du maquillage, par des séances d’initiation.

Thérapie cosmétique : des résultats probants

400 maisons de retraite japonaises ont d’ores et déjà bénéficié de ces formations, avec des résultats probants. Les résidents octogénaires et nonagénaires de l’établissement de soins Kohoku, à Yokohama, suivent deux leçons de maquillage par mois. D’une durée d’une heure, elles commencent par des étirements ; par la suite, les participants se maquillent, avec l’aide occasionnelle du personnel. Beauté - Bien-être - maquillage - cosmétique

Un représentant de l’établissement a observé que certains résidents étaient désormais en mesure d’adopter une posture assise droite, et de manger sans aide ; d’autres ont retrouvé un tonus musculaire suffisant pour soutenir leur propre corps et aller tout seuls aux toilettes.

Une étude indépendante, menée par Sakatani Kaoru, professeur de neurologie à la faculté d’ingénierie de l’université Nihon, a souligné un lien entre l’utilisation de cosmétiques et le recul de la démence chez les personnes âgées. Un groupe de seniors atteints de démence à un stade précoce ou modéré a suivi des cours de maquillage pendant trois mois, tandis qu’un autre groupe n’en prenait aucun. Le déclin des fonctions cognitives des individus du premier groupe atteints de démence au stade précoce était moins prononcé que celui des membres du deuxième groupe ; l’utilisation de cosmétiques pourrait ainsi ralentir l’avancée de la démence chez les personnes âgées.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page