Les publications recherche et statistiques de la Cnav du 2ème trimestre étudient la fin de vie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Au deuxième trimestre 2021, la Direction Statistiques, Prospective et Recherche de la Cnav publie Retraite et société 85 : Vieillissement, marginalité urbaine et mal-logement, Gérontologie et société 163 : finir sa vie, hâter la mort au grand âge et Gérontologie et société 164 : dé(s)mesure(s) de la fin de vie. Ces parutions sur le thème de la fin de vie s’inscrivent dans la production régulière de contenus d’informations, d’études et de données faisant de la Cnav l’expert de référence de la retraite en France.

« Retraite et société 85 » aborde le thème des personnes sans-abri vieillissantes ou en fin de vie

Il étudie notamment les dispositifs d’hébergement sociaux et médicaux qui leur sont destinés, la place et les épreuves identitaires des femmes âgées sans domicile, la routinisation et les formes d’adaptation des sans-abri vieillissants.

Ces problématiques se posent à juste titre car « si la survie dans la rue est une épreuve pour tout un chacun (…), les corps vieillissants sont encore moins résistants aux intempéries, au manque de sommeil, aux déplacements à travers la ville » (Coulomb L., 2020, « Les personnes sans domicile vieillissantes face aux dispositifs d’hébergement sociaux et médicaux »).

« Gérontologie et société 163 » interroge les préjugés, les enjeux et les formes de fin de vie des personnes âgées

Il fait le constat suivant : le droit, les procédures standardisées de soin, les idéologies ou les concepts ne sont pas toujours ancrés dans les réalités vécues par les personnes et leur entourage.

Trois axes sont détaillés dans ce numéro : les parcours de fin de vie des personnes âgées, les procédures reconnues permettant de mettre fin à sa vie et les différentes formes de constructions et normalisations de la mort au grand âge. Ce numéro comporte également une dimension internationale : il étudie le poids des contextes politiques et socioculturels sur l’administration des fins de vie dans l’âge avancé.

« Gérontologie et société 164 » s’inscrit dans le prolongement du numéro précédent

Les auteurs y évoquent la fin de vie, ses conditions, son accompagnement et la manière dont les personnes âgées s’y projettent : « penser la mort se fait d’abord au regard du vivant » (Laurana Toupet, p.152).

Mesurer la fin de vie est aujourd’hui un enjeu des politiques de santé, qui nécessite de pouvoir évaluer les conceptions des « bonnes » et « mauvaises » fins de vie à l’âge avancé. La fin de vie est également l’objet de mesures légales et médicales, questionnées par plusieurs auteurs de ce numéro.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page