Les quinquagénaires et le travail : oser repartir de zéro pour le meilleur !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SEXUALITE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Depuis 4 ans, DisonsDemain offre l’opportunité à tous les célibataires de plus de 50 ans de faire des rencontres en ligne. Une génération plus décomplexée que jamais, en quête de nouveaux défis et qui ose inverser la tendance et les barrières souvent imposées par la société. Démarrer une vie professionnelle, assumer leur sexualité ou encore mener de nouveaux combats font partis de leurs projets pour cette deuxième partie de vie.

DisonsDemain s’intéresse aujourd’hui au rapport qu’entretiennent les quinquas à leur vie professionnelle. De la place qu’elle occupe à l’impact sur leur vie amoureuse, du souhait de s’épanouir à une reconversion, ne serait-ce pas le moment d’oser se réaliser pleinement passé 50 ans ?

Plus épanouis professionnellement après 50 ans

Parmi les femmes et les hommes interrogés exerçant une activité à temps plein, – qu’ils soient agriculteurs, commerçants, employés de la fonction publique ou encore cadres d’entreprise-, le constat est net : 88% des quinquas se disent épanouis au travail et 75% d’entre eux se disent l’être encore plus que lorsqu’ils étaient plus jeunes.

Concilier vie privée et vie professionnelle

Pour plus d’un quinqua sur deux interrogés, la vie professionnelle occupe une place importante dans sa vie. Avide de remettre du sens dans sa sphère professionnelle, cette génération ne cache pas son enthousiasme et déborde encore d’énergie pour proposer des idées et envisager de nouveaux projets. Pour autant, la vie privée ne doit pas être mise de côté et peut même parfois impacter les choix professionnels : 1 quinqua sur 3 serait prêt à quitter son emploi par amour. Quels que soient leurs choix, les 50 ans et plus assument et n’ont plus peur d’avancer.

De l’envie d’apprendre à franchir les obstacles, il n’y a qu’un pas !

Passé 50 ans, cette génération ressent le besoin de se réaliser pleinement et le besoin d’épanouissement et d’accomplissement est bel et bien présent. Impliqués et forts de leurs expériences, certains vont jusqu’à se reconvertir sur le tard pour vivre leurs rêves. Si 57% des personnes interrogées pensent que 50 ans est l’âge idéal pour se reconvertir, 22% l’ont déjà envisagé et 24% ont déjà changé de profession ou se sont reconvertis.

Oser se réaliser et vivre pleinement… Et si la vie prenait tout sons sens après 50 ans ?

Parole d’une quinqua :

Mireille, 59 ans, femme au foyer, a démarré un nouveau chapitre de sa vie en devenant coach en image.

Le cheminement d’une reconversion professionnelle a commencé vers 45 ans, lorsque j’ai réalisé que ma présence auprès des enfants était moins nécessaire. Après divers petits emplois qui ne m’apportaient pas de plaisir, j’ai commencé à réfléchir autrement : qu’est ce que j’aimais vraiment faire ? Quelles compétences naturelles étaient déjà les miennes ? Accompagner l’humain est apparu comme une évidence.

Mireille

Aujourd’hui celle-ci est pleinement épanouie et fière de son parcours.

« Je ne regrette pas d’avoir entrepris cette reconversion à 52 ans, qui m’apporte chaque jour plaisir et joie. Le secret ? Oser se faire confiance et croire en soi ! » renchérit-elle.

À l’instar de Mireille, 59 ans, qui de femme au foyer a démarré un nouveau chapitre de sa vie en devenant coach en image.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page