Livre blanc Télémédecine 2020, réalisé par Syntec numérique et SNITEM

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le Syntec numérique et le SNITEM ont réalisé un livre blanc où ils évoquent les pistes pour le déploiement de la télémédecine au service de la prise en charge des maladies chroniques.

Logo syntec numerique

Faciliter la mise en œuvre de solutions et services de la télémédecine

Syntec numérique est le 1er syndicat professionnel de l’écosystème numérique Français, le SNITEM (Syndicat National de l’Industrie des Technologies Médicales) est quant à lui une organisation représentant une grande partie de l’industrie du secteur des dispositifs médicaux, et des Technologies de l’Information et de la Communication en Santé (TICS).

Le soutien du développement d’une filière de télémédecine pérenne et l’éclairage du débat public sont les deux objectifs affichés avec la publication de ce livre blanc.

Six études de cas ont été effectuées sur le déploiement de la télémédecine dans différents pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis. Il s’agissait notamment du suivi de 400 patients souffrant d’insuffisance cardiaque au Pays-Bas (programme E-Cardiocare) ainsi que le suivi de 1200 patients souffrant de BPCO au Danemark (Patient Briefcase). Le Syntec numérique et le SNITEM ont fait l’examen des conditions de leur transférabilité dans l’hexagone.

Les deux syndicats ont ensuite défini quatre scénarios prospectifs pour la France, qui se distinguent en grande partie par leurs modalités de financement.

Enfin, le comité de pilotage de cette étude a émis différentes recommandations. Celles-ci sont destinées à faciliter la mise en œuvre de déploiements d’envergure des solutions et services de télémédecine en France, à travers des modèles économiques viables.

logo-snitem

Obtenir un soutien politique fort au plus haut niveau de l’Etat

Le président du Groupe de travail Télémedecine, Pierre Leurent, explique qu’il faut un engagement et un véritable soutien de l’Etat pour avancer dans ce domaine :

« Les trois priorités consistent selon nous à obtenir un soutien politique fort au plus haut niveau de l’Etat en faveur du déploiement de la filière télémédecine, à intégrer les technologies les plus avancées dans les projets pilotés par la CNAMTS et à lancer le déploiement de « projets champions » dans plusieurs domaines thérapeutiques à l’échelle inter-régionale ou nationale. Les mois qui viennent joueront un rôle déterminant dans la co-construction des nouveaux modèles économiques et organisationnels de télémédecine entre acteurs publics et privés. Ces travaux doivent permettre à la France de prendre toute sa place, d’ici sept à dix ans, dans cette pratique en plein développement dans le monde » a-t-il expliqué.

Notre pays est le 3ème en matière de dépenses de santé parmi l’ensemble des pays de l’OCDE (11,8% du PIB), mais ne consacre à ce jour que 0,05% de ses dépenses dans le domaine de la télémédecine.

En avril 2012, Syntec numérique avait déjà réalisé un précédent livre blanc, intitulé : « Télémédecine 2020 : faire de la France un leader du secteur en plus forte croisse de la e-santé ».

> Télécharger le nouveau livre blanc 2020

http://www.syntec-numerique.fr/sites/default/files/related_docs/livre_blanc_telemedecine_avril2013.pdf


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut