Mariage plus vieux, mariage heureux : Le mariage de deux femmes dans un Ehpad à Valenciennes !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le mardi 15 novembre dernier, Liliane et Andrée se sont mariées à l’Hôtel de Ville de Valenciennes. Ces deux résidentes de l’Ehpad du Val d’Escaut, ont prêté serment devant le maire Laurent Degallaix ainsi que quelques résidents et l’ensemble des équipes de la structure dans laquelle elles habitent.

Ce mariage sénior est la première union en France entre deux femmes habitant toutes deux dans la même résidence pour personnes âgées. Ces deux femmes de 72 ans se connaissent depuis l’âge de 11 ans et ont grandit dans le foyer de vie à Notre-Dame d’Aubry-du-Hainaut. Amoureuses depuis leurs 25 ans, elles ont vécu leur amour en secret car leur époque n’était pas encore prête à l’accepter.

L’histoire de Liliane et Andrée : un amour secret

En 2017, Liliane et Andrée entrent dans l’Ehpad du Val d’Escaut et demandent à être mise dans la même chambre. Le personnel ne savait pas qu’elles étaient amoureuses, c’est lors d’un voyage à la plage que leur histoire a été dévoilée.

Durant cette journée, lors du repas, nous parlions des mariages gays. Et Liliane et Andrée sont venues nous demander si c’était possible de faire ça dans la vraie vie. Elles pensaient que les mariages entre des personnes du même sexe n’étaient possibles qu’à la télévision. On leur a dit que c’était possible. Et quelques minutes plus tard, Andrée faisait sa demande à Liliane devant nous. 

Alexandra Simon, leur infirmière référente

Un rêve devenu réalité pour ces deux femmes qui ont pu se marier grâce aux efforts de l’EHPAD du Val de l’Escaut. Ils ont tout fait pour que le mariage se fasse dans les meilleures conditions : la salle de principale de l’Ehpad a été transformée en salle de réception.

Changer de regard

« Ça restera le plus beau souvenir de ma carrière, je peux le prédire ! » confie au Parisien Camille Hétroit, cadre de l’Ehpad du Val-de-l’Escaut.

Cette très belle histoire souligne à elle seule plusieurs points primordiaux de notre société de la longévité :

  • Les tabous LGBT résistent encore mais les barrières tombent, merci aux seniors !
  • De même pour les tabous liés à la sexualité des seniors et/ou en maisons de retraite, merci encore !
  • De belles histoires existent en EHPAD, des lieux de vie aussi, malgré le bashing actuel, à méditer…


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page