Nouvelle expérimentation pour Kompaï, le robot domestique de téléassistance

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Les robots assistants et de téléprésence, parmi lesquels le projet franco-austro-hongrois AAL Domeo, avaient déjà fait forte impression lors du Salon des services à la personne 2011. Ils refont parler d’eux aujourd’hui suite à une phase de test en situation, au domicile toulousain d’un couple de nonagénaires.

Un robot intelligent au service des personnes âgées

Créé par la société française Robosoft, qui développe depuis 1985 des solutions robotiques pour les marchés du transport, du nettoyage, de la sécurité, de la santé et de la recherche, Kompaï a été conçu pour améliorer le quotidien des personnes âgées dépendantes.

AAL DOMEO : Robot KompaiLe rapprochement entre Robosoft et la compagnie américaine Hoaloha Robotics, fournisseur de logiciels et services favorisant le développement rapide des robots d’assistance, laissait espérer l’apparition prochaine d’un produit innovant sur le marché. Après de nombreux prototypes réalisés depuis 2009, voici donc la dernière version de Kompaï, un petit robot à roulettes capable de reconnaître la voix de son maître et d’effectuer quelques actions à sa demande.

Dans le cadre du projet AAL Domeo dédié aux solutions robotiques pour l’autonomie des personnes âgées, Kompaï offre deux fonctionnalités complémentaires dans le cadre du maintien à domicile :

  • Une solution de téléassistance
    Relié à des plateformes d’appel et doté d’une caméra permettant de suivre les mouvements de la personne âgée, le robot est en mesure d’envoyer un message d’alerte si le situation le nécessite.
  • L’accès à des services favorisant l’autonomie
    Kompaï est équipé d’un écran tactile d’ordinateur connecté à Internet qui permet à la personne d’accéder très simplement à divers services de maintien à domicile en cliquant sur des icônes de grande taille facilement identifiables.

Déjà commercialisé, Kompaï est une technologie de pointe disponible au prix de 15 000 €, un coût que Vincent Dupourqué, PDG de Robosoft, espère pouvoir réduire de manière significative si la demande suit.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut