La Fondation Partage et Vie embarque résidents et patients derrière Arthur Le Vaillant dans la route du Rhum

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : LOISIRS & CULTURE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Une trentaine d’établissements de Partage et Vie soutiennent la participation à la Route du Rhum d’Arthur Le Vaillant, un skipper qui prône une approche nouvelle de la course au large, plus responsable et respectueuse du milieu du vivant. C’est à bord d’un maxi-trimaran baptisé Mieux, du nom du collectif d’entrepreneurs qui ont monté le projet, que le bateau va concourir dans la classe Ultim.

Faire souffler le vent du grand large dans nos établissements : prendre soin toujours mieux des résidents et des patients

La pandémie et les confinements ont mis à l’épreuve les résidents : solitude, repli sur soi… Depuis plusieurs mois, les équipes de Partage et Vie multiplient les initiatives pour ouvrir les établissements sur l’extérieur, renouer des liens sociaux, ré-enchanter le quotidien des personnes accueillies. Soutenir le bateau d’Arthur Le Vaillant, c’est donner l’opportunité aux résidents de participer à l’aventure de la Route du Rhum à travers des animations, la possibilité de se rendre à Saint-Malo et de découvrir le bateau, des liaisons avec le skipper et son équipe durant la course, et son intervention après la compétition pour partager son aventure.

Depuis toujours j’aime la mer. J’étais conducteur sur des pétroliers, j’ai commencé tout petit et suis devenu lieutenant. Je conduisais pendant que tout le monde dormait. La Route du Rhum, j’y allais à chaque fois. Je prenais la vedette de Dinard et j’allais voir les voiliers. Arthur, il a du mérite, il faut le faire… et tout seul en plus… Arthur tu as du mérite, je te souhaite bon courage et bonne chance !

Yves BOUGEARD, Résident à l’EHPAD Arthur Gardiner (Dinard)

À J-2 du départ de la course, c’est l’effervescence dans les établissements. Près de 80 personnes âgées ou en situation de handicap, venues de différentes régions en France, se sont rendues à Saint-Malo et ont eu l’opportunité de visiter le bateau. La fête aura lieu pendant la course dans les établissements qui organisent des animations. Arthur Le Vaillant est également attendu par les résidences de Guadeloupe sur la ligne d’arrivée.


Moi, je serai très content de voir tous les bateaux, c’est beau. J’étais pêcheur avant, la mer et les bateaux, je connais. Et ça me fait plaisir de suivre Mr Le Vaillant. Il passera peut-être le soir, quand il fera nuit ? Alors on ira le voir et l’encourager même si c’est tard !

Pierre-Joseph DONAT, Résident à l’EHPAD Le Sacré-Cœur (Basse-Terre, Guadeloupe)

S’engager autour de valeurs écologiques et humanistes : servir toujours mieux le collectif et la société

Ce projet tire son originalité de la rencontre entre un skipper, mettant au premier rang de ses priorités, dans sa participation à la compétition, la protection de l’environnement et la sobriété économique, et des entreprises engagées. Ensemble, ils militent pour une course plus propre et allant plus loin que la performance sportive. C’est un état d’esprit qui correspond aux établissements de la Fondation Partage et Vie. L’organisme a pour conviction que la construction d’un monde plus sobre et responsable est un défi collectif et se joue au quotidien au travers de projets très variés.

J’ai tout de suite été partant pour ce projet ! Je gère notamment deux établissements pour personnes en situation de handicap et une résidence autonomie. Cette opération est adaptée pour les personnes souffrant de troubles neurologiques. Nous leur proposons des activités thérapeutiques stimulantes, le tout dans une atmosphère festive qui va permettre de dynamiser leur quotidien. Nous organisons un séjour à Saint-Malo en amont de la course. Ce voyage des Monts du Lyonnais à la côte d’Émeraude est inédit pour certains d’entre eux. Nous avons hâte de partager cela.

Jean-François MONOD, Directeur à Aveize, Rhône

Je trouve la démarche écologique que porte Arthur Le Vaillant formidable. L’EHPAD L’OEillet des Pins est situé en bord de mer. On commence à voir les effets du réchauffement climatique : le trait de côte recule, les risques d’inondation deviennent plus importants… c’est aujourd’hui que nous devons prendre les décisions pour préserver notre avenir. Par ailleurs, l’établissement accueille exclusivement des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Nous cherchons au quotidien des moyens d’entretenir la mémoire des résidents. Les animations autour de l’événement vont être particulièrement propices à l’évocation de souvenirs et permettre de faire travailler leur imaginaire.

David Brittmann, Directeur à Saint-Georges-de-Didonne, Charente-Maritime

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page