Pour la 3e année consécutive, Sapiendo ouvre gratuitement sa hotline d’information retraite aux femmes, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RETRAITE

Partager cet article

À l’occasion de la « Journée des droits des femmes » 2023, la fintech Sapiendo retraite se mobilise à nouveau pour que les inégalités hommes-femmes au moment de la retraite ne soient pas une fatalité.

Sapiendo agit afin que les femmes soient mieux informées sur leurs droits à la retraite et puissent faire de meilleurs choix pour améliorer leur retraite.

Entre le lundi 6 mars et le vendredi 10 mars 2023, de 12h00 et 14h00, Sapiendo ouvrira une hotline dédiée aux femmes et gratuite : 01 76 44 15 85.

Cette hotline sera animée par des experts retraite Sapiendo. Elle permettra aux femmes d’obtenir des réponses concrètes aux questions qu’elles se posent sur leur retraite et des conseils avisés.

En cette année sous le signe d’une réforme des retraites, nos experts pourront également répondre à leurs questions sur ce sujet.

Quelques conseils de Sapiendo, en avant-première, à la lumière du projet de réforme des retraites :

1- Vous êtes née à partir de 1965, vous devrez à présent valider 43 annuités pour avoir votre taux plein. Vérifier qu’ils ne vous manquent pas de Trimestre !

Du fait de l’accélération du « calendrier Touraine » prévu par le projet de réforme des retraites, si vous êtes née à partir de 1965 vous devrez valider 172 trimestres (43 ans) pour avoir le taux plein. Pour vous assurer de partir au plus vite avec le taux plein, il est essentiel de n’oublier aucun de vos trimestres cotisés.

  • Vérifier que vos périodes de chômage, arrêt maladie, congé parental, …ont bien été pris en compte ! 
  • Vérifier que vos trimestres enfants (2×4 par enfant) ont bien été ajouté !

2 – Vous êtes une jeune femme étudiante ? Pensez-à engranger des trimestres !

Plus vous commencerez tard à cotiser, plus votre âge de taux plein sera tardif. Exemple : si vous commencez à travailler et à cotiser qu’à l’âge de 24 ans, avec un enfant, vous n’arriverez au graal du taux plein qu’à l’âge de 65 ans, puisqu’il vous faudra valider 43 annuités*, et ce à condition d’avoir peu ou pas d’accidents de carrière.

Sapiendo vous conseille quelques moyens de gagner des trimestres avant votre début de carrière :

  • Pensez au job d’été, un job d’été au SMIC peut suffire à gagner 1 trimestre !
  • Pensez au contrat en alternance et c’est potentiellement 4 trimestres de validés par an ?
  • Racheter vos trimestres d’étude à de tarifs privilégiés
  • ou encore cotiser volontairement pour transformer vos stages obligatoires en trimestres retraite validés (440 € pour 1 trimestre)

* (24 ans + 43 annuités) – 2 ans grâce à vos 8 trimestres enfants = 65 ans

3 – Vous avez bénéficié de l’AVPF, cela pourrait vous aider à partir à la retraite plus tôt.

Selon le projet de réforme des retraites, les périodes d’Assurance Vieillesse de Parents au foyer (AVPF) seront inclus dans le décompte des trimestres pris en compte pour un départ anticipé carrière longue, dans la limite de 4 trimestres pour chaque. Cet élargissement pourrait permettre à certaines d’entre vous de partir à la retraite avant l’âge légal (qui sera de 64 ans à l’horizon 2030).

  • Vérifier que ses périodes ont bien été pris en comptes

4 – Avant de prendre un congé parental ou travailler à temps partiel pour vous occuper de vos enfants, évaluez la perte de vos droits et négociez !

« Même si les temps commencent à changer, les femmes assument plus naturellement la fonction éducative au sein des familles, et l’on sait à quel point le suivi de nos charmants bambins prennent du temps et de l’énergie !

  • Avant de faire ce choix, calculez les droits à la retraite que vous perdez en travaillant moins
  • et profitez-en pour négocier avec le père des versements dans un PER (plan d’épargne retraite) ! »

Comment réduire les inégalités hommes-femmes à la retraite ?

L’étude d’impact liée au projet de réforme des retraites nous permet de constater que les femmes vont être en moyenne plus pénalisées que les hommes par le recul de l’âge légal. Par exemple, les femmes de la génération 1972 devront travailler en moyenne 9 mois de plus après la réforme contre seulement 5 mois de plus pour les hommes de la même génération.

Pourquoi ?

Si aujourd’hui, elles partent à la retraite 7 mois plus tard que les hommes (1), elles auraient dû commencer à partir plus tôt que ces derniers. En effet, au fil des générations, leur rythme de validation de trimestres retraite augmente du fait de leur plus grande présence sur le marché du travail (1). Ce phénomène conjugué à l’octroi de trimestres enfants leur aurait permis d’arriver à 62 ans avec la durée d’assurance nécessaire pour obtenir leur pension à taux plein. Avec la réforme, beaucoup de ces femmes vont devoir poursuivre leur carrière jusqu’à 64 ans. En quelque sorte, elles sont victimes de leur progrès !

Même si le rapport d’impact prévoit une augmentation moyenne des retraites des femmes de la génération de 1972 de 2,2% grâce à la réforme des retraites, les écarts entre pension des femmes et des hommes vont rester importants.

Le rapport 2022de la Drees souligne que les pensions de retraite des femmes sont, en moyenne, 30 % inferieures à celles des hommes pour les nouveaux retraités de l’année 2020. Et cet écart qui varie selon les régimes de retraite est particulièrement notable au régime de retraite complémentaire des salariés (Agirc- Arrco). En effet, le niveau de pension hommes dans ce régime est presque deux fois plus élevé que celui des femme) (3) ! C’est pourquoi Sapiendo milite depuis plusieurs années pour ouvrir la possibilité de partager ses points au sein d’un couple. 

Ces conclusions sont le miroir des inégalités de carrière entre hommes et femmes car la retraite est le reflet des rémunérations perçues tout au long d’une vie professionnelle.

Soulignons aussi qu’une femme sur deux (52 %) perçoit une pension inferieure à 1 000 €, contre seulement 20 % des hommes.

(1)  Dress 2022
(2) Rapport de mission « petites retraites », Mai 2021
(3)  Etudes & Statistiques AGIRC ARRCO, nouveaux retraités 1er novembre 2022


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut