Retour sur le colloque CRITADA « Habitat, santé et services : un défi pour les territoires vieillissants »

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La 1ère édition du colloque « Habitat, santé et services : un défi pour les territoires vieillissants » s’est déroulée le 4 novembre 2016 au Palais du Luxembourg, en partenariat avec ICADE, Défi Autonomie, la CNAV, l’OCIRP, SilverEco.fr, Silver Economy Expo et le département Val-de-Marne.

Organisé par le CRITADA (Centre de Recherche Innovation Territoires Amis des Aînés), ce colloque a notamment ouvert le dialogue entre pouvoir publics, entreprises et acteurs engagés dans le vieillissement actif sur les thématiques de l’habitat, de la santé et de l’environnement.

Un colloque fondé sur l’innovation et la transversalité

colloque-critada-3Pierre-Marie Chapon, Martine Conin et Kévin Phalippon se félicitent de l’organisation du colloque CRITADA, qui fut « une réussite », et qui a débuté par une allocution de Pascale Boistard, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Avec le soutien de partenaires forts, ce colloque a mis en avant diverses thématiques et études pour mesurer le « bien vieillir » au niveau territorial.

Il a traité des thèmes suivants :

  • Favoriser les services et les relations avec l’environnement géographique pour mieux habiter
  • La pharmacie d’officine : un atout pour les territoires vieillissants
  • Territoires et santé : un parcours de soin préservé ?
  • Seniors 2030 : quelles perspectives pour un habitat durable ?

Zoom sur la table ronde « La pharmacie d’officine : un atout pour les territoires vieillissants »

colloque-critada-2Animée par Kévin Phalippon, président d’Efferve’SENS et docteur en pharmacie, la table ronde « La pharmacie d’officine : un atout pour les territoires vieillissants » a permis d’éclairer les décideurs, étudiants et les institutionnels sur les problématiques liées à l’officine.

Kévin Phalippon note la qualité des discussions et perspectives d’Olivier Rozaire, d’Olivier Catala, de Gilles Bonnefond et d’Alain Poulet qui ont amené à un débat enrichissant : la pharmacie d’officine évolue aujourd’hui dans un contexte difficile, à savoir qu’une officine ferme tous les 2 jours en France.

critada« Dans notre société, on parle beaucoup des déserts médicaux du côté des médecins mais peu du côté des pharmaciens, ni de leur rôle de prévention santé au niveau des territoires vieillissants. Les gens n’avaient pas conscience de tout cela.

Nous avons eu la chance d’avoir des témoignages de qualité de la part de nos intervenants avec des initiatives importantes de cohésion sociale pour faire vivre les territoires. Grâce à la table ronde, les participants en savent désormais beaucoup plus sur la question et sur toutes les actions terrain engagées par les pharmaciens », explique Kévin Phalippon.

Zoom sur la table ronde « Territoires et santé : un parcours de soins préservé » ?

colloque-critada-4Cette table ronde, également présidée par Kévin Phalippon, abordait les problématiques liées aux maisons et aux pôles de santé en France.

« Nous étions plus sur l’exercice coordonné au niveau des territoires », précise Kévin Phalippon. « Nous avons commencé par décrire ce qu’étaient les maisons et pôles de santé en France, les intervenants ont expliqué comment fonctionnaient aujourd’hui ces structures, se sont exprimés sur leur qualité.

En effet, ces structures permettent une prise en charge correcte du patient et sont pluridisciplinaires pour proposer une offre de soin riche et localisée dans un seul lieu géographique, donc pratique.

Cette table ronde a également permis de mettre en avant les vigilances à noter sur ce type de structures, à savoir la possibilité de créer des déserts paradoxaux. En effet, les maisons et pôles de santé proposent une offre de soin riche, certes, mais ont tendance à concentrer les médecins en un seul lieu géographique et donc à vider un territoire de ses praticiens » explique Kévin Phalippon.

Le colloque a également permis à différents experts de la Silver économie de s’exprimer, à l’occasion de 2 autres tables rondes au Sénat :

  • Favoriser les services et les relations avec l’environnement géographique pour mieux habiter
  • Seniors 2030 : quelles perspectives pour un habitat durable ?

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page