Téléassistance : l’AFRATA renouvelle son bureau

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉASSISTANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Suite à la réunion de son Conseil d’Administration le 30 septembre 2015, l’AFRATA annonce l’élection de son nouveau Bureau.

Un nouveau Bureau pour l’AFRATA

logo AFRATAL’AFRATA est une association créée en 2005 qui rassemble les acteurs majeurs du marché de la téléassistance en France autour de valeurs et d’une déontologie communes permettant de faire évoluer le métier. « Nous réaffirmons les valeurs fortes centrées sur l’exigence de qualité de service et de sécurité de la téléassistance, de soutien au maintien à domicile et de respect de bonnes pratiques sur l’ensemble de la chaine de valeur. » a expliqué Hervé Meunier, nouveau Président de l’AFRATA.

Le nouveau bureau élu à l’occasion du Conseil d’Administration de l’AFRATA est composé de :

  • Président : FILIEN ADMR représentée par Hervé MEUNIER
  • Vice-­présidents :
    • PRESENCE VERTE représentée par Alix TORRES
    • VITARIS représentée par Michel SUCHAUT
  • Trésorier GTS représentée par Olivier LESUEUR
  • Secrétaire Général : EUROP ASSISTANCE représentée par Catherine ADAM
  • Secrétaire Général Adjoint : FIL ASSISTANCE représentée par Marie BAZETOUX

Des projets pour le développement de la téléassistance et un positionnement affirmé

Le nouveau Bureau est qui selon l’AFRATA est « composé de membres résolument tournés vers l’avenir » a comme mission d’assurer la pérennité de l’association et projette de développer de nouveaux projets au cours de ce mandat.

Conscient de la dimension d’incarnation du marché par l’AFRATA, ce nouveau Bureau se fixe également comme objectif de faire entendre sa voix en tant qu’interlocuteur de référence, notamment dans le cadre de la reprise du Comité Stratégique de la filière Silver Economie, mais également dans celui du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement. « De nombreuses interrogations sont soulevées par ce projet de loi, comme la répartition du financement dédié aux aides techniques, incluant la téléassistance. Une partie sera-­‐t-­‐elle consacrée à une campagne d’information auprès du grand public ? Car, actuellement, l’activité souffre encore d’une image trop souvent liée à la dépendance. » souligne Hervé Meunier.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut