Un observatoire du développement durable lancé dans les champs Santé, Social et Médico-social

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

A l’occasion de la Semaine européenne du développement durable, les fédérations, unions et organisations (FHF, FEHAP, FHP, UNICANCER, Nexem, UNIOPSS, FNEHAD, SYNERPA, FNAQPA) s’associent aux pouvoirs publics (ministère des solidarités et de la santé, ministère de la transition écologique et solidaire) et à l’agence nationale d’appui à la performance (ANAP) pour lancer officiellement un observatoire du développement durable.

Sa création fait suite aux engagements pris lors de la signature, le 5 mai dernier, de la nouvelle convention 2017-20 sur le développement durable.

ministère-des-solidarités-et-de-la-santé

Un observatoire du développement durable pour intégrer la RSE dans les actions des établissements

Assurant des missions de soins, d’accueil et d’accompagnement des personnes, les établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux partagent les valeurs du développement durable et de la transition écologique. Ils ont choisi, avec cette convention notamment, d’intégrer la responsabilité sociale, sociétale et environnementale dans leurs actions.

4 des fédérations (FHF, FHP, FEHAP et UNICANCER) avaient déjà signé en 2009 une première convention d’engagement volontaire du secteur de la santé sur la voie du développement durable. Sa mise en œuvre a contribué à favoriser de nouveaux comportements et a témoigné d’un réel dynamisme de la part des parties prenantes.

Un engagement réaffirmé en 2017

Ministère de la transition écologique et solidaireEn 2017, le renouvellement et l’élargissement à de nouveaux acteurs des champs social et médico-social illustrent la volonté partagée de réaffirmer cet engagement et le soutien des pouvoirs publics aux démarches de responsabilité sociétale et environnementale.

L’observatoire, animé par l’ANAP, articulera ses travaux autour de 32 questions réparties sur 6 axes : société, social, environnement, achats responsables, économie et gouvernance. Chaque structure concernée, dont l’observatoire sera l’interlocuteur privilégié, sera libre de s’auto-évaluer sur un ou plusieurs axes de son choix.

Le premier recueil des données de l’observatoire du développement durable sera ouvert du 1er juin au 1er septembre 2017 sur le site de l’ANAP. Ses résultats seront restitués à l’automne.

Source : communiqué de presse


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut