« Vaccin tranquille » : le réseau Générale des Services accompagne les seniors de + 75 ans dans des prestations au tarif solidaire

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La vaccination est l’un des sujets principaux de l’actualité, surtout pour les seniors. Pour accompagner les personnages âgées de + 75 ans dans leur processus de vaccination, l’enseigne nationales Générale des Services mobilise l’ensemble de ses agences dès le 18 janvier.

Générale-des-services-logo

La campagne de vaccination représente un réel enjeu pour la population risque et Générale des Services en a pleinement conscience. C’est pourquoi l’enseigne s’associe à la mobilisation nationale et met en place 2 actions majeures.

Une vaccination simplifiée

Le premier pas, et ceux qui suivent, pour se faire vacciner peut parfois être effrayant. Il est courant de se sentir désarmé. C’est pourquoi, Générale des Services propose une offre : « Vaccin Tranquille ». Ainsi, l’enseigne propose un accompagnement complet qui va de la prise de rendez-vous jusqu’au retour au domicile.

Une prestation globale

Pour les deux injections de vaccin, les équipes ont pour missions de :

  • prendre RDV pour la personne âgée de + 75 ans
  • venir la chercher à son domicile et l’accompagner jusqu’au centre de vaccination
  • rester à ses côtés pour accomplir les différentes formalités
  • l’attendre pendant et après son vaccin
  • la raccompagner à son domicile.
Campagne de vaccination contre la grippe

Une facilité d’accessibilité pour tous

Les agences Générale des Services prennent en charge 50% du coût de la prestation « Vaccin Tranquille ». Ainsi, toutes les personnes concernées peuvent profiter d’un accès facile.

De plus, l’enseigne est consciente de la forte demande qui risque d’affluer au niveau national. C’est pourquoi, elle met à disposition des personnes âgées de +75 ans, 10 000 prestations « Vaccin Tranquille ». Des opérations qui se dérouleront entre le 18 janvier et le 30 juin 2021.

C’est ainsi qu’une prestation de 40 € par exemple ne sera facturée que 20 € – le bénéficiaire pouvant ensuite, dans la très grande majorité des cas, bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% du montant restant à sa charge – soit un reste à charge final de 10 € pour le bénéficiaire de + 75 ans.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page