Wistiki pèse pour 8% du marché des objets connectés en France

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Article Mis à jour le 20/02/2015 suite à la réaction du bloggeur Geoffray que nous remercions pour son avis d’expert.

Nous nous permettons ainsi d’indiquer que les chiffres que nous avons relayés sont issus d’un communiqué de presse diffusé par la société Wistiki, qui s’appuie elle-même sur les chiffres GfK.

Quant au débat sur le fait que Wistiki est un « Wearable » ou non, nous laissons les acteurs du secteur des objets connectés en décider.

Avec plus de 50 000 Wistiki vendus en 2014, Wistiki pèse pour 8% du marché des objets connectés en France. D’après les chiffres de l’institut d’études de marché et d’audit marketing Gfk.

En 2014, il s’est en effet vendu 640 000 objets connectés en France.

wist-keyWists

Wistiki : un objet connecté made in France qui rencontre de plus en plus de succès

Wistiki est un objet connecté qui permet de retrouver ses objets perdus depuis son smartphone… Ce projet a vu le jour grâce au soutien d’Axa, qui finance Wistiki à hauteur de 60% dans le cadre de son programme de mécénat participatif Partager protéger, en partenariat avec la plateforme My Major Company.

Une augmentation de capital lui a depuis permis d’industrialiser toute sa chaîne de production en France, et ainsi de proposer un produit entièrement made in France. Wistiki est aujourd’hui implanté dans la grande distribution française, notamment la FNAC, Auchan, Norauto, Lick, Intermarché, Boulanger…

Wistiki a également été sélectionné pour présenter son innovation 100% made in France au CES de Las Vegas qui s’est déroulé du 6 au 9 janvier dernier.

> Lire la présentation de Wistiki sur Silvereco.fr


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


6 réflexions sur “Wistiki pèse pour 8% du marché des objets connectés en France”

  1. Geoffray SYLVAIN

    Mais enfin, ce n’est pas un avis d’expert c’est du bon sens… comment considérer Wistiki comme un wearable ???

    Avec les clés la confusion est possible… mais l’objet permet de retrouver ses clés mais aussi son chat d’après Wistiki : https://www.facebook.com/640911512608096/photos/a.679731722059408.1073741828.640911512608096/902556226443622/?type=1

    Donc vous mettez votre chat dans la poche ??? C’est absurde.

    Un capteur antivol branché sur ma voiture pour me prévenir si elle est déplacée (exactement le même usage que Wistiki) devient donc un wearable avec votre définition… c’est du génie ^^

  2. Alors chers amis experts,
    Wearable ou pas wearable ?
    GPS ou pas GPS ?
    8% ou pas 8% ?
    Troll ou Elfe ? 🙂
    Une chose est sûre la localisation est possible avec ce device et nous y voyons un intérêt dans le cadre de la Silver économie.
    Jerome PIGNIEZ – Silvereco.fr

    1. Geoffray SYLVAIN

      Jérome,

      Répéter des ânneries est ridicule : ce produit ne dispose PAS de GPS, affirmer le contraire est mensonger. C’est le GPS du smartphone qui émet un positionnement… d’où les plaintes chez les revendeurs que vous citez http://www.norauto.fr/produit/porte-cles-connecte-wistiki_916454.html

      Je ne suis pas expert, je réfléchis juste, sans copier bêtement les communiqués de presse depuis mon bureau…
      Appelez moi directement ce sera plus simple, là vous passez pour une buse. c’est inutile.

  3. d’accord avec vous touts !
    il faut la 4g sur son téléphone, il signale les objets avec une marge d’erreur de quelques km ce qui est super pratique pour retrouver ses clés
    dans une maison, on oublie il devient fou et signale tout à 10 km
    la réalité ne corrrespond pas à leur pub et j’étais dans les premières à acheter
    livraison en plus avec 6 mois de retard sur l’agenda prévu par eux
    une énorme déception et de l’argent perdu

  4. Cherchez les avis utilisateurs sur les forums et autre sites d’avis et vous verrez que même le traçage bluetooth est en réalitée totalement inopérant : les wistiki sont clairement réputés se désynhcroniser du smartphone au bout de quelques jour, ce qui rend la localisation inopérante jusqu’a une ré-initialistion et re-synchronisation complète et fastidieuse…. Le tout sachant que le même genre de produit était déjà vendu aux US 1 an avant le début du projet en france….
    Blle performance de prendre 8% du marchés des objets connectés grâce à un projet 100% com qui fait le buzz sur une innovation soit disant made in France et avec un produit qui ne fonctionne pas : un beau succès commercial à la française !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page