« Edito à l’attention de Monsieur le Président de la République », tribune libre d’Annie de Vivie

En France, les enjeux du vieillissement de la population concerneront bientôt 30 % de nos concitoyens. Néanmoins, ces derniers n’ont visiblement pas passionné les débats des élections présidentielles.

A l’attention de Monsieur le Président

Portrait d'Annie de Vivie Age VillageMonsieur Emmanuel Macron, candidat pour une société inclusive et audacieuse, est notre nouveau Président de la République.

Il entend bousculer les modes de fonctionnements, simplifier les démarches, dynamiser les organisations, moderniser les systèmes d’information inopérants alors que la désertification médicale s’accentue et que les besoins suivent le vieillissement de la population.

Une question dès lors se pose.

Quelles sont les priorités pour les personnes âgées, leurs aidants, ou encore les professionnels de la gérontologie ?

1 – Une société qui accepte le vieillissement de sa population

Une société qui accepte son vieillissement est une société qui identifie l’âgisme (discrimination liée à l’âge) et y répond. C’est également une société inclusive, accessible et adaptée, avec une priorité : la prévention, pour diminuer les besoins en soins.

C’est aussi une organisation en filière qui permet d’identifier des acteurs professionnels efficaces, des techniques, des technologies, des services, des transports, des formes d’habitats alternatifs qui soulagent la progressive perte d’autonomie.

C’est enfin une société où la responsabilité sociale et environnementale des entreprises est une évidence.

2 – Une prestation de compensation des situations du handicap

Je préconise ce dispositif, quel que soit l’âge, fondé sur une évaluation multi-dimensionnelle et donc un système d’informations, comme par exemple le dossier médical partagé.

Les « restes à charge » sont la priorité des proches pour financer les services à la personne dans le cadre d’un maintien à domicile, ou les établissements. Notre pays ne peut plus considérer le secteur médico-social comme la variable d’ajustement des arbitrages financiers.

3 – La valorisation des professionnels

Non seulement il faut valoriser les professionnels, mais également assurer leur formation, valoriser leurs compétences et s’assurer qu’ils soient suffisamment nombreux pour assurer un travail qualitatif et obtiennent une reconnaissance et une fierté dans leur travail.

Il est nécessaire de s’investir sur le champ du vieillissement.

C’est indéniable, la France a des forces. Elle est forte d’innovations pour le moins motivantes, mais est aussi portée par les personnes fragilisées elles-mêmes, citoyennes, debout jusqu’au bout.

Les solidarités familiales, de proximité existent mais demandent à être identifiées, reconnues, et bien évidemment soutenues. Les professionnels arrivent par ailleurs à un point de saturation qui impose des réformes concrètes, portées et accompagnées.

Il est nécessaire de s’investir sur le champ du vieillissement. Le cas échéant cela pèsera indéniablement sur les générations futures et sur la société en elle-même.

Tout ne repose pas dans les mains de Monsieur Emmanuel Macron, mais la désignation d’un ministre dédié à l’aide à l’autonomie de tous les citoyens permettrait-elle de faire la différence ?

Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE