En Angleterre, les seniors seraient responsables de plus de la moitié des agressions subies par le personnel soignant

Le NHS (Service national de santé anglais) révèle que plus de la moitié des violences subies par les personnels des hôpitaux seraient perpétrées par des personnes âgées de plus de 75 ans.  Quand les victimes deviennent bourreaux… 

senior hôpital violence Les patients de plus de 75 ans seraient responsables de 57% des agressions perpétrées en milieu hospitalier

A l’heure où les mauvais traitements subies par les personnes âgées font couler de plus en plus d’encre, on en vient à oublier un autre type de maltraitance : celle subie par les professionnels de santé.

Lire le dossier Maltraitance des personnes âgées : prévenir, reconnaître les signes et lutter contre le phénomène 

NHS Protect, département du Service national de santé anglais spécialisé dans la lutte contre les fraudes, la violence, la corruption, le vandalisme et les vols, a récemment mené l’enquête sur la violence subie par les professionnels de la santé.Couloir hôpital

L’organisme a examiné des milliers de cas de violence subis par le personnel des hôpitaux entre 2010 et 2015, des simples pincements ou morsures aux agressions plus sévères. Leur conclusion ?  Les patients âgés de plus de 75 ans seraient responsables de 57 % d’entre elles, alors même qu’ils ne représentent que 24% des patients traités par le personnel soignant. 4% des violences perpétrées par des seniors impliquaient des centenaires.

Le défi de la prise en charge des personnes âgées en milieu hospitalier

Ces chiffres reflètent les défis posés par la prise en charge des personnes âgées en milieu hospitalier, particulièrement lorsque ces patients sont atteints de démence. Une santé déclinante et la confusion liée à l’hospitalisation sont autant de facteurs qui augmentent la frustration et l’anxiété des personnes âgées, et par là la fréquence des attaques, et font de ces victimes des bourreaux.

La réalité de la vie des professionnels de la santé pourrait s’avérer encore plus préoccupante que ces chiffres ne le suggèrent ; seules 7% des violences subies par les professionnels de santé seraient signalées à la police. NHS Protect a enjoint les personnels hospitaliers à ne pas banaliser ces agressions ; « Nous demandons au personnel de ne pas considérer ces attaques comme faisant partie intégrante de l’emploi. Toute agression physique devrait être signalée en suivant le protocole établi« , a déclaré David Dixon lors de son passage sur BBC Radio 5 live.

NHS Protect a par ailleurs édité un guide afin d’aider le personnel des hôpitaux à prévenir et gérer des comportements difficiles, en se focalisant sur la détresse émotionnelle du patient.

L’Angleterre n’a pas le monopole des seniors violents ; en Chine, des conflits intergénérationnels voient parfois les aînés en venir aux mains, comme en 2014,  lorsqu’un jeune homme s’était vu chahuté par une horde de seniors dans le bus.


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE