En Corée du Sud, le poids financier des retraites augmente

A l’instar de nombreux pays asiatiques, la Corée connait un vieillissement rapide de sa population. La charge financière représentée par le rapide vieillissement de la population coréenne menace de s’alourdir considérablement dans les décennies à venir.

D’ici dix ans, deux jeunes actifs coréens devront financer un seul retraité

billets coréens finance

En 2013, trois jeunes actifs coréens (âgés de 25 à 49 ans) travaillant dans un domaine porteur de croissance finançaient le train de vie d’un senior de plus de 65 ans, selon des chiffres publiés par l’ONU et Statistics Korea. En Corée du Sud, la population active âgée de 25 à 49 ans représente 19,7 millions de personnes, tandis que la population âgée (65 ans et plus) s’élève à 6,1 millions. D’ici 2023, on estime que deux jeunes actifs devront financer un seul senior.

L’ONU prédit que d’ici 2060, le poids financier représenté par les personnes âgées pour les jeunes actifs en Corée du Sud dépassera celui des Etats-Unis, du Japon, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, autant de pays pourtant très affectés par le vieillissement.

La Corée prend des mesures afin d’adapter la société au vieillissement

Kang Min-Kyu, directeur de la politique sur le vieillissement de la société au Ministère coréen de la Santé, du bien-être et des affaires familiales, a confié, dans des propos recueillis par Corée Affaires, que deux mesures phares étaient envisagées afin de limiter l’impact financier du vieillissement de la population coréenne : un recul de l’âge de la retraite, actuellement fixé à 55 ans, et des mesures en faveur de l’emploi des seniors.Senior coréen

La crise démographique coréenne ne se limite pas au volet financier ; elle est également d’ordre social. En effet, la Corée, comme tant d’autres cultures asiatiques, a longtemps réuni sous le même toit des générations d’une même famille, favorisant ainsi le maintien d’un système d’entraide intergénérationnelle.

Depuis quelques décennies, mondialisation oblige, la société coréenne évolue dans la même direction que ses voisines : le pouvoir d’achat augmente, le niveau d’éducation aussi, et les jeunes adultes ne tardent pas à s’installer seuls. Souvent pris par un travail à temps plein, ils n’ont plus assez de temps pour s’occuper de leurs parents vieillissants. Kang Min-Kyu prévoit ainsi également des formations de départ la retraite, qui touchent tout à la fois à la santé, aux loisirs, et au bénévolat. Le but étant de donner une plus grande autonomie aux seniors coréens.

Un autre axe d’action est de favoriser l’emploi des femmes ; un homme coréen ne consacre généralement que 30 minutes par jour aux tâches ménagères , contre 2h30mn en Europe. La conséquence naturelle étant que les femmes sont encore nombreuses à ne pas pouvoir assumer un emploi à plein temps ; seules 50% des femmes coréennes sont actives, ce qui représente une perte considérable pour l’économie coréenne.

Asie : le plus vieux des continents ?

Les conséquences économiques du vieillissement des populations ne touchent pas uniquement la Corée du Sud. La Banque mondiale s’inquiétait, dans un rapport publié en mars 2015, du vieillissement rapide des populations asiatiques : avec un tiers des plus des 65 ans habitant sur le continent asiatique, elle estime que les économies de ces pays ne sont pas prêtes à faire face à ce tsunami démographique, et devront prendre des mesures rapides afin de s’adapter. Elle appelle ainsi à « la mise en place de politiques allant du berceau à la tombe pour lutter contre le déclin de la population active. » vieillissement asie potian chine

Si le vieillissement concerne la plupart des populations asiatiques, il ne les affecte pas toutes de la même manière. On pourrait ainsi les répartir en trois catégories, en fonction de leur degré d’engagement dans la transition démographique :

  • les pays riches et déjà bien engagés dans la transition, dont les populations sont composées à 14% des plus de 65 ans; c’est le cas du Japon et de la Corée du Sud. Selon les experts, le phénomène ne fera que s’accentuer dans les décennies à venir.
  • des pays moins développés mais dont les populations vieillissent déjà rapidement, avec 6% de plus de 65 ans.   La Chine, la Thaïlande et le Vietnam entrent dans cette catégorie.
  • Des populations encore jeunes, comme celles du Cambodge, du Laos, des Philippines et de la Birmanie, qui seront affectées par le vieillissement d’ici 20 ou 30 ans. La proportion des plus de 65 ans n’est que de 4%.

La Banque mondiale signale que dans les pays affectés, de plus en plus de seniors vivent seuls, tout particulièrement dans les villes. L’isolement des seniors représente ainsi un autre défi à relever pour ces sociétés : au Japon, notamment, il mène à la précarité. La Chine, quant à elle, a déjà pris des mesures afin de mieux s’adapter aux besoins de ses seniors.


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE