20ème édition du baromètre annuel des vacances par Europ Assistance : Les seniors, grands indécis des vacances d’été 2021

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : LOISIRS & CULTURE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans la 20ème édition de son baromètre annuel des vacances d’été mené par Ipsos, Europ Assistance se penche notamment sur l’évolution des habitudes des seniors français (65 ans et plus) en 2021 dans un contexte de crise sanitaire mondiale qui bouleverse leurs habitudes de voyage.

Une volonté affirmée de partir en vacances pour une longue période

En 2021, 66 % des seniors français ont l’intention de partir en vacances (vs 67 % des Français en moyenne). Alors que la durée moyenne française est estimée à 2,1 semaines, les seniors sont 39 % à privilégier les longues vacances et à prévoir de partir 3 à 4 semaines cet été (contre seulement 28 % des Français) avec une moyenne de 2,4 semaines de
vacances.

Leur budget est impacté en conséquence puisqu’ils dépensent plus que la moyenne française : 1 827€ vs 1 627€, soit un budget supérieur de 12 % chez les 65 ans et plus. On note également que 28 % d’entre eux jugent impensable de réduire le budget alloué aux vacances. Des dépenses conséquentes qui, si elles étaient doublées, seraient une aubaine pour partir plus fréquemment pour 31 % des 65 ans et plus, et plus longtemps pour 30 % d’entre eux.

Partir ? Oui, mais accompagné !

Les vacances idéales des seniors seraient avant tout synonyme de vacances avec leurs proches pour 72 % d’entre eux (vs 62 % des Français). Elles sont l’occasion de passer un moment en famille, une tendance observée également chez les Français en général. Ils sont notamment 16 % à passer leurs vacances avec leurs enfants et 12% avec leur famille élargie (petits enfants entre autres) cet été. 75 % d’entre eux voyageront en couple et seulement 8 % des seniors partiront seuls.

Consulter l’infographie.

Les seniors encore très indécis sur leur destination

Les seniors sont beaucoup plus indécis que la moyenne des Français : ils étaient 49% à ne pas avoir choisi leur destination de vacances à la date de l’enquête (mai 2021) vs 34% de l’ensemble de la population. Parmi ceux qui ont fixé leur choix, une majorité prévoit de rester en France (45%), tout comme les Français dans leur ensemble (54%). Les seniors qui voyageront en Hexagone mettront le cap sur les côtes avec dans le trio de tête des régions les plus attractives : l’Occitanie (28 %), la Bretagne (23 %), et la Nouvelle Aquitaine (21 %).

En dehors de la France, les pays méditerranéens gardent le vent en poupe. Le top 3 des destinations de voyage est similaire à celui du reste des Français car l’Espagne (7 % vs 10 % des Français), le Portugal (5 % vs 4 % des Français) et l’Italie (4 % vs 6 % des Français) sont les pays les plus plébiscités par les seniors.

Le littoral les attire cependant un peu moins que la moyenne puisqu’ils seront 57 % à se rendre sur le bord de mer (vs 62 % des Français). 30 % d’entre eux iront à la campagne, 20 % à la montagne, et 16 % feront le choix des vacances itinérantes. Côté transport, c’est la voiture qui arrive en tête avec 77 % des vacanciers seniors français qui ont l’intention de l’utiliser pour se rendre sur leur lieu de vacances (vs 72% des Français). Ils seront 14 % à prendre le train et seulement 10 % l’avion (vs 16% des Français).

Les vacances en famille détrônent la location saisonnière et les hôtels dans le cœur des + de 65 ans

La famille et les amis étant au cœur des vacances des Français en 2021, c’est tout naturellement que les seniors choisissent cette année de séjourner avec eux (39 %, + 3 points vs 2019). La location saisonnière reste plébiscitée par 30 % des vacanciers seniors même si on observe un recul de 7 points par rapport à 2019. L’hôtel complète le podium avec 29 %, soit 8 points de moins qu’en 2019.

L’impact de la Covid sur les vacances des Seniors

Le baromètre 2021 s’est également penché sur l’impact de la crise sur les 65 ans et plus en France. Grâce à la campagne de vaccination mise en place, ils étaient 66 % en mai 2021 à déclarer être déjà vaccinés (contre 34 % des Français). Les seniors semblent beaucoup moins préoccupés que la moyenne des Français sur tous les sujets testés, qu’il s’agisse de leur santé (probablement parce qu’ils sont deux fois plus vaccinés que la moyenne française, et 6 fois plus que les moins de 35 ans), et en particulier de leur santé mentale (seulement 26% se sentent concernés vs 44% en moyenne et jusqu’à 59% des moins de 35 ans) et de leur situation économique (43% vs 56% en moyenne).

Bien qu’en large partie vaccinés, ils ont tout de même davantage besoin d‘être rassurés sur les conditions sanitaires de leur voyage. Parmi les conditions nécessaires qui mériteraient d’être envisagées pour voyager cet été, les seniors souhaiteraient que les transports et hébergements respectent les règles de distanciation sociale (81%, +8 pts par rapport à la moyenne des Français), que les voyageurs soient immunisés contre la Covid 19 avant de rejoindre les infrastructures touristiques (74%, +8 pts par rapport à la moyenne des Français) et qu’ils soient testés dans les infrastructures sur place (74%, +7 pts par rapport à la moyenne des Français).

Les seniors sont plus ouverts que la moyenne à la mise en place de mesures à l’échelle mondiale pour relancer les voyages. Pour 73 % d’entre eux, cela est même nécessaire pour accélérer le retour aux voyages « normaux », contre seulement 63 % des Français. Mais à côté de cela, ils sont aussi plus réticents à faire des efforts lors de leurs vacances.

En effet, ils sont seulement 43 % à se dire prêts à rester isolés pendant plusieurs jours avant ou après le voyage contre 49 % des Français, et 31% à voyager seul dans un lieu isolé contre 39% des Français. Ils restent malgré tout plus optimistes que la moyenne. Les seniors pensent être en mesure de voyager à nouveau dans des « conditions normales » sans masque ni test en 2022 à 51% contre 37 % des Français.

Méthodologie

Enquête en ligne réalisée par Ipsos à la demande d’Europ Assistance auprès de 14 000 personnes (échantillons représentatifs au niveau national de 1 000 personnes par pays) en Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Autriche, Royaume-Uni, Suisse, Pologne, République Tchèque et Portugal), en Asie (Chine et Thaïlande) et aux Etats-Unis.

L’objectif de cette enquête de référence, publiée pour la 20ème année, est de proposer une projection annuelle des intentions de vacances des citoyens des pays concernés et d’évaluer l’impact de l’épidémie de la COVID-19 sur les habitudes de voyage des vacanciers.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page