A l’occasion de ses 20 ans, le SYNERPA affûte ses propositions pour une réforme du Grand Âge

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

A l’occasion de son 20e Congrès qui se tenait les 17 et 18 juin au Palais des Congrès de Paris, après 18 mois d’une crise sanitaire majeure, le SYNERPA, acteur incontournable du Grand Âge, a dressé des perspectives d’avenir pour le secteur avec des propositions concrètes. Il a également dévoilé en exclusivité la nouvelle édition de l’Observatoire IFOP « Grand Âge et enjeux du vieillissement ».

« La crise sanitaire que nous traversons confirme la nécessité d’amorcer une nouvelle politique en faveur du Grand Âge via une loi de programmation allant jusqu’en 2030. Il y a 20 ans, le SYNERPA participait à une réforme majeure permettant la modernisation du secteur des EHPAD. Aujourd’hui, il est temps d’amorcer une réforme similaire pour le secteur de l’aide à domicile. C’est une attente des professionnels et des Français. Cette réforme doit entraîner un vrai big bang de l’offre avec également une évolution du rôle des EHPAD vers une plateforme de soins et de services tournée vers l’extérieur et une reconnaissance accrue du rôle des Résidences Services Seniors. » souligne Florence Arnaiz-Maumé, Déléguée générale du SYNERPA.

Par ailleurs, suite aux annonces d’Olivier Véran sur l’éventualité de rendre obligatoire la vaccination contre le COVID-19 pour les personnels soignants, Florence Arnaiz-Maumé souligne que « Pour obtenir une immunité collective en EHPAD, il est essentiel d’atteindre 80% de couverture vaccinale chez les soignants. Le SYNERPA est tout à fait favorable à une vaccination obligatoire et est prêt à mettre en œuvre la décision si elle se confirme. »

Le professionnalisme des acteurs du Grand Âge reconnu

En première ligne pendant la crise, la mobilisation des professionnels du Grand Âge est reconnue par les Français : selon le nouveau baromètre IFOP pour le SYNERPA, 72% des personnes interrogées ont une bonne image des professionnels en EHPAD.

75% pensent même qu’il faut encourager la création d’EHPAD dans les années à venir.

La gestion de la vaccination qui a fortement mobilisé les professionnels ces derniers mois est également saluée par l’opinion. La majorité des Français (66%) a jugé positivement la campagne de vaccination menée dans les EHPAD.

Les métiers du Grand Âge, des métiers enrichissants et porteurs de sens

92% des Français jugent les métiers du Grand Âge comme des métiers d’avenir, avec une réelle utilité sociale. Une large majorité de répondants les recommanderait à des personnes en recherche d’emploi (69%) ; les personnes travaillant actuellement dans un établissement médico-social sont ceux qui le recommanderaient le plus (à 79%), signe qu’il s’agit de métiers enrichissants et porteurs de sens.

Une réforme Autonomie mise en œuvre rapidement et un enjeu central de la prochaine présidentielle : le souhait des Français

Alors qu’une majorité de Français veut vieillir à la maison, seuls 30% d’entre eux sont satisfaits de l’accompagnement par les pouvoirs publics des personnes âgées.

L’étude révèle également les fortes attentes envers les candidats à l’élection présidentielle : la question de l’accompagnement des seniors n’est pas assez abordée selon 74% des Français. Ces derniers attendent notamment un engagement solide pour le maintien et l’aide à domicile (46%).

La réforme du Grand Âge est une priorité avant même l’élection présidentielle : 60% des Français pensent que le gouvernement devrait mettre en œuvre la loi Autonomie dès septembre 2021.

Le Congrès du SYNERPA : deux jours consacrés à la préparation des enjeux du secteur

Crise Covid-19 et vaccination, bien sûr, mais aussi relance économique et sociale, emploi, numérique et question éthique, etc. autant de sujets majeurs et stratégiques abordés pendant ces deux jours avec les témoignages notamment de Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée à l’Autonomie, les interventions de la députée Agnès Firmin le Bodo, de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, d’Eric Fiat, philosophe, Eric Heyer, économiste ou encore Geoffroy Roux de Bézieux, Président du MEDEF et la Défenseure des droits, Claire Hédon.

Deux jours à l’occasion desquels le SYNERPA a présenté ses 10 mesures phares pour une réforme Autonomie avec notamment :

  • Une évolution du rôle des EHPAD comme véritable plateforme de soins et de services tournée l’extérieur
  • La création d’une véritable filière professionnelle du Grand Âge
  • L’adoption d’une double gouvernance « Agence Régionale de Santé – Conseil départemental » pour l’ensemble du secteur du Grand Âge
  • Une nouvelle offre pour le secteur de l’aide et de l’accompagnement à domicile avec notamment l’instauration d’un tarif national plancher de 23 euros évolutif et un forfait qualité/coordination de 3,50 euros par heure financé par l’Assurance maladie
  • Une reconnaissance du rôle des RSS comme acteur de la prévention de la perte d’autonomie et améliorer leur visibilité.

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page