Baromètre santé Odoxa 360° : Les français et l’hôpital de demain

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

La 9ème vague du Baromètre Odoxa 360° sur la santé a été l’occasion d’étudier plus en détails la thématique de l’hôpital de demain. 

> Télécharger les résultats de l’étude

Baromètre santé odoxa 360

Baromètre santé 360° : Les Français et l’hôpital de demain

Panorama général sur la santé

D’après les résultats de ce baromètre : l’hôpital public demeure « l’une des rares grandes fiertés nationales, mais son image tend à se détériorer depuis ces dernières années ». En effet, bien que son image soit toujours bonne pour 72% des français, 28% en ont cependant une image négative (progression de 8 points en un an).

Les trois-quarts des Français pensent par ailleurs que les soins en France vont se dégrader à l’avenir, et ne font aucune confiance aux pouvoirs publics pour prendre les mesures nécessaires afin de redresser la situation : seuls 33% des français ont le sentiment que cette question de l’avenir des établissements de santé est bien prise en compte par les pouvoirs publics.

Baromètre santé odoxa 360 - Graphique

Une autre dimension est jugée de plus en plus négativement et suscite inquiétudes et attentes d’amélioration pour l’avenir : le parcours de soin et, plus globalement, la place du patient et les relations « patients-médecins-hôpitaux ». 

Face à cela, il est capital de penser un hôpital de demain susceptible de garantir les fondamentaux de santé auxquels les français tiennent tant.

Projection sur la santé et l’hôpital de demain

Ce baromètre met en lumière la possibilité où l’hôpital serait au cœur des dispositifs de prévention et où l’ambulatoire tiendrait une place de plus en plus importante.

Les français sont 92% à penser que l’hôpital du futur devrait être un acteur clé du dispositif de prévention en santé. L’ambulatoire est également plébiscité par les français, 85% se disent prêts à accepter une hospitalisation ambulatoire pour une opération et, en cas de pathologie lourde, les deux-tiers (64%) préféreraient être soignés chez eux et n’aller que de temps en temps à l’hôpital.

Un développement des outils numériques dans la santé à la fois pronostiqué et plébiscité pour l’avenir : 85% de nos concitoyens sont convaincus que le développement des outils numériques dans le domaine de la santé permettra d’améliorer le parcours du patient à l’hôpital.

Enfin, les français aspirent à un hôpital à la fois décentralisé (52% préfèrent avoir accès à un grand hôpital potentiellement plus loin mais concentrant de nombreuses spécialités, et 69% seraient prêts à renoncer à avoir un établissement proche à condition d’avoir une plus grande qualité et sécurité de soins), au cœur de la coordination des acteurs de santé de ville (83% des Français estiment que l’hôpital doit l’être), et « GHT-isé » car les Français estiment largement que les GHT sont une bonne chose que ce soit, entre autres, pour l’accès au soin pour tous (75%), pour faire face aux déserts médicaux (74%) ou même pour notre système de santé en général (76%).

Lire aussi : Grand âge, dépendance et accompagnement du vieillissement : résultats du baromètre Santé 360


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut