Chute des personnes âgées : bientôt une queue robotisée pour garder l’équilibre ?

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Des ingénieurs japonais ont développé une queue robotisée, inspirée de l’hippocampe, qui maintient l’équilibre. Les chutes des personnes âgées pourraient ainsi être évitées, mais pas seulement.

Les chutes des personnes âgées peuvent avoir de sérieuses conséquences. Il s’agit d’ailleurs de la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Les chercheurs japonais se sont donc penchés sur ce problème et ont tenté d’y remédier grâce à la technologie. La robotique propose une solution : remonter plusieurs millions d’années en arrière…

Afin de maintenir l’équilibre et notamment de prévenir les chutes, les ingénieurs de l’université de Keio, à Tokyo, ont développé une queue robotique pour les personnes âgées. A l’occasion du voyage d’étude Silver Economie de Juin dernier, nous avions d’ailleurs pu tester les dispositifs d’exosquelettes de l’université de Tokyo basés sur la même technologie à air comprimé.

Des seniors ré-équilibrés ?

Ce « nouveau membre robot » est composé de quatre muscles artificiels, de longueurs et de poids ajustables grâce à des « vertèbres » métalliques. L’idée, directement inspirée des hippocampes, permet de se balancer dans huit directions différentes et de contrer toutes les pertes d’équilibre éventuelles.

Quand on penche du côté gauche, la queue s’oriente dans la direction opposée, comme un pendule, explique Junichi Nabeshima, étudiant à l’Embodied Media Project chargé de créer des technologies de demain pour « augmenter » le corps humain.

L’invention cible également les travailleurs amenés à soulever des charges lourdes : la queue mécanique permet ainsi de faire contrepoids et de réduire l’effort.

Si la R&D en la matière est intéressante, on se posera la question de la praticité : comment fait-on pour s’asseoir ? Imaginez-vous tous les résidents d’un EHPAD ainsi équipés ? A vos commentaires…


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page