Combien ça coûte d’être vieux en France ? : le nouveau baromètre Retraite.com / Silver Alliance disponible

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La France compte près de 15 millions de retraités et plus de 85 % d’entre eux souhaitent vieillir à domicile. Pour la troisième année consécutive, Retraite.com et la Silver Alliance ont établi le coût du bien vieillir à domicile lorsque l’on a 65 ans, 75 ans ou 85 ans.

La 3ème édition du baromètre annuel Retraite.com / Silver Alliance

Les variations de tarifs de 25 produits et services, tels que la mutuelle, l’aide à domicile, la livraison de repas, les frais de transport ou d’équipements nécessaires à la dépendance, ont été analysées pour établir le coût du bien vieillir chez soi, en dehors des dépenses contraintes (loyer, eau, électricité, alimentation). Pour chaque tranche d’âge, Retraite.com et la Silver Alliance ont étudié le prix des produits et des services, de l’entrée de gamme jusqu’au premium, afin de proposer un panier moyen pour chaque niveau de revenus. Pour ce faire, plus de 250 devis ont été analysés. Afin d’être au plus proche de la réalité du portefeuille des seniors, Retraite.com et la Silver Alliance ont fait le choix d’analyser le coût des services pour une retraite faible de 953 €, une retraite moyenne de 1 503 € ou une retraite élevée de 3 140 € par mois à taux plein.

C’est le coût moyen sur 30 ans qu’il faut prévoir pour vieillir dignement chez soi de 65 ans à plus de 85 ans, établi sur les 9 profils analysés. À titre de comparaison, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) estimait à 2 004 € le prix médian pour un mois en EHPAD en 2019.

En 2030, un tiers de la population française aura plus de soixante ans. Dans un environnement parfois opaque sur les services et le budget à prévoir pour bien vieillir chez soi, notre étude, inédite en France, permet d’avoir une idée plus précise des coûts à appréhender à la retraite. Après deux ans de crise sanitaire et les scandales touchant le secteur des EHPAD en France, l’importance de s’équiper pour bien vivre dans son logement est plus que jamais d’actualité, d’autant que notre étude montre que cela coûte moins cher de vivre à domicile qu’en EHPAD lorsque son état de santé le permet.

Ludovic HERSCHLIKOVITZ, Fondateur de Retraite.com

L’envolée des tarifs de l’énergie et des matières premières, ainsi que la revalorisation des salaires, ont engendré une augmentation des coûts pour les entreprises, qu’elles ont dû répercuter en partie sur les clients. De nombreux secteurs sont concernés : les transports, les services à la personne ou encore les équipements pour l’aménagement du domicile. Suite à la crise Covid, les mutuelles ont également fait peser une augmentation de plus de 5 % aux seniors sur un an.

La hausse globale cette année est de 6,83 % sur les 9 profils. Cette inflation est donc légèrement supérieure à l’inflation générale qui est de 6,2 % selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE au 15 novembre 2022. Cette hausse s’ajoute à celles déjà enregistrées depuis notre premier baromètre. En effet, entre le 1er janvier 2020 et le 1er janvier 2022, on constate une augmentation de 10,56 % du prix de l’ensemble des biens et des services pour bien vieillir à domicile. […] Cependant, certaines mesures prises par le gouvernement ont permis de limiter l’inflation sur certains produits. C’est le cas du bouclier tarifaire sur l’essence mis en place d’avril à mi-novembre 2022, ou encore du 100 % santé, mis en place en 2021, qui a permis aux entreprises commercialisant des appareils auditifs de ne pas augmenter leurs tarifs en 2022, après une année 2021 record.

Benjamin ZIMMER, Directeur de la Silver Alliance

Des dépenses diversifiés selon le profil du senior

En analysant chaque profil de senior, le coût du bien vieillir à domicile est de :

Pour 2022, la hausse s’établit à 6,83 % par rapport à 2021 et à 10,56 % depuis 2020.

En 2022, ce coût mensuel s’établit par profil à :

  • 646 € par mois pour les 65-75 ans (vs 583 € en 2021), soit + 10,83 % par rapport à 2021
  • 827 € par mois pour les 75-85 ans (vs 748 € en 2021), soit + 10,5 % par rapport à 2021
  • 2 020 € par mois pour les + 85 ans (vs 1 939 € en 2021), soit + 4 % par rapport à 2021

Entre 65 et 75 ans, les frais de transport (+ 24 %) et de santé (+ 5,11 %) restent les premiers postes de dépense et connaissent une forte hausse. Les 65-75 ans, encore très mobiles, pâtissent de la flambée des prix à la pompe. Le coût des services à domicile (+ 9,57 %), qui représentent leur troisième poste de dépense, augmente également

Entre 75 ans et 85 ans, la santé reste encore le premier poste de dépense, avec des tarifs de mutuelles en hausse. L’âge avançant, les seniors ont tendance à diminuer leurs déplacements et ont de plus en plus de mal à accomplir certaines tâches du quotidien. Par conséquent, leurs frais de prestations de services à domicile (ménage, portage de repas…) sont plus élevés. Le matériel médical et de confort, tel que les cannes, fauteuils et autres produits d’aménagement intérieur, subit une hausse de 10 % liée notamment à l’augmentation des prix des matières premières, répercutée sur le consommateur. L’inflation globale de cette tranche d’âge s’élève à plus de 10 % par rapport à 2021.

Enfin à partir de 85 ans, la dépendance et l’accès à des soins d’accompagnement (services à domicile, garde de nuit) deviennent le premier poste de dépense. Les tarifs de certains services restent stables. C’est le cas des prothèses auditives, des abonnements de vidéosurveillance et de téléphonie ainsi que de l’aménagement de la salle de bain. À noter que le prix de ce dernier service s’est aligné en 2021 après l’arrêt de la prime Action Logement (aide financière de 5 000 € accordée sous conditions de ressources) qui avait fait augmenter les tarifs du marché.

Les principaux services en baisse ou stables par rapport à l’an passé :

  • Audition
  • Abonnements (téléphonie, vidéo-surveillance)
  • Clubs et associations
  • Garde de nuit à domicile
  • Dépassement d’honoraires santé

Les principales hausses sur une année :

  • Mutuelle
  • Transport (essence)
  • Services à domicile (aide de jour, ménage, jardinage)
  • Livraison de repas à domicile
  • Emménagement / Déménagement

Focus sur les aides de l’État pour accompagner la dépendance

Ce baromètre prend en compte les principales aides de l’État pour accompagner le vieillissement.

La couverture unique de notre système de santé permet aux plus fragiles d’être majoritairement pris en charge par la Sécurité Sociale pour des besoins de grande dépendance. En outre, la réforme 100 % santé, mise en place début 2020, marque la volonté des pouvoirs publics d’améliorer l’accès aux soins pour tous et de garantir une prise en charge totale de certaines prestations en dentaire, en optique et en aides auditives. L’État travaille à présent à financer l’aménagement du domicile avec la prime Adapt. […] Cette étude apporte des éléments quantifiés qu’aucune autre étude n’a jamais révélés en France. Il s’agit là d’un travail important de collecte de données réalisé avec l’ensemble des marques de la Silver Alliance. […] Cette étude, actualisée chaque année, permet de suivre les tendances tarifaires, technologiques et sociales afin d’apporter aux Français une mesure préventive du vieillissement.

Benjamin ZIMMER, Directeur de la Silver Alliance

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page